La directrice générale de SERY, Joanne Ouellette, et le député libéral de Shefford, Pierre Breton, ont fait le point mercredi après-midi concernant l'accueil de réfugiés syriens à Granby.

Granby : au moins 70 réfugiés attendus d'ici la fin février

Solidarité ethnique régionale de la Yamaska (SERY) confirme qu'au moins 70 réfugiés syriens sont attendus à Granby d'ici la fin du mois de février. L'organisme a fait le point mercredi après-midi en compagnie du député libéral de Shefford, Pierre Breton.
Disant pouvoir accueillir jusqu'à 150 personnes, SERY espère que le contingent sera augmenté, voire doublé, au cours de l'année 2016. 
«À partir de là, on est prêts. Depuis 1996, on est habitués à s'organiser avec les gens qui arrivent de l'extérieur. (...) Granby est bien adaptée à ce genre situation», affirme la directrice générale de SERY, Joanne Ouellette. 
Une cinquantaine de logements seraient déjà disponibles dans différents secteurs, tandis que 140 personnes seraient disposées à participer à processus de jumelage. L'idée de diriger des réfugiés vers des municipalités voisines a été écartée.
Dès l'arrivée des réfugiés, on veillera à leur fournir des vêtements adaptés aux conditions hivernales, en plus de subvenir à d'autres besoins essentiels. 
Si Ottawa souhaite essentiellement accueillir des familles, des femmes et des hommes de la communauté LGBT (lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres), on en sait peu sur le profil des gens qui s'amèneront à Granby. 
Tous les détails dans notre édition de jeudi.