L’équipe des Griffons a remis fièrement la bannière gagnée en hockey-balle au Défi sportif AlterGo à la directrice Anne-Marie Ménard.

Glorieux Griffons

Les Griffons de l’école de la Haute-Ville ont remporté l’or en hockey-balle au tournoi inclusif du 35e Défi sportif AlterGo, le 27 avril dernier. Les jeunes ont célébré la victoire avec la directrice de l’école, Anne-Marie Ménard, en lui remettant la bannière.

Médailles au cou et sourires aux lèvres, les joueurs de l’équipe des Griffons ont partagé « les bulles des champions » (du moût de pomme) avec Mme Ménard, mardi après-midi.

« Cette cérémonie, c’est notre tradition. Plusieurs d’entre eux ne gagnent pas tellement pour eux : ils ont comme objectif premier de me ramener la bannière ! Ce n’est pas pour leur mère, c’est pour leur directrice ! », lance avec amusement Anne-Marie Ménard. Elle se dit profondément attachée à ces jeunes, qui présentent tous une limitation fonctionnelle.

Solidarité
« C’était important de gagner pour les finissants de cette année », affirme pour sa part Anthony Daigneault-Plouffe, qui joue au hockey-balle au sein de la formation depuis trois ans. Claude Lessard, éducateur spécialisé et entraîneur des Griffons, souligne l’importance de cette solidarité : « Les jeunes viennent de groupes d’adaptation et ont souvent eu un parcours scolaire difficile, donc remporter une compétition leur permet d’être numéro un pour une fois dans leur vie — pas juste individuellement, mais collectivement aussi ! Ils travaillent pour un but commun et réussissent quelque chose en équipe. »

Anthony Daigneault-Plouffe célébrant la victoire des Griffons aux côtés de la directrice Anne-Marie Ménard.

La récente victoire au Défi sportif AlterGo avait particulièrement de quoi réjouir les Griffons. « Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas gagné ce tournoi. On a tous sauté dans les airs ! », se souvient Anthony Daigneault-Plouffe. « On s’est souvent rendu en finale, mais on n’était pas capables de la remporter. C’était le meilleur tournoi depuis des années ! », renchérit l’entraîneur.

Les Griffons n’en sont toutefois pas à leur premier succès de l’année, car ils ont également décroché la médaille d’argent au championnat régional du RSÉQ, le 26 mars dernier. Leur secret ? « Beaucoup de pratique ! Ce ne sont pas toutes les autres équipes qui se pratiquent, mais nous, on s’entraîne deux à trois fois par semaine », explique Anthony Daigneault-Plouffe.

« On les traite comme des athlètes. C’était leur choix, quand on leur a demandé s’ils voulaient simplement s’échanger la balle ou s’ils voulaient être “coachés” comme des vrais. Donc à l’entraînement, on ne va pas juste jouer, on va aussi avoir des portions éducatives où on analyse des situations précises. Ça permet de ne pas se limiter à l’improvisation en tournoi », confie Claude Lessard.

La valeur de l’effort
Selon lui, participer aux compétitions inculque également la valeur de l’effort aux jeunes. « Si tu veux quelque chose dans la vie, il faut travailler ! Ça les responsabilise aussi, parce qu’ils représentent leur école et même leur ville. Et c’est un bon levier pour changer leur attitude à l’école ! Certains se retrouvaient souvent au bureau de la directrice, et pas pour des bonnes raisons. Mais maintenant, ils y vont pour rapporter une bannière ! Le hockey-balle permet aux jeunes de canaliser leur énergie. Ça les occupe et ça fait changement d’être assis avec papier et crayon, donc ça réduit les troubles de comportement », se réjouit l’entraîneur.

Malgré leurs récentes victoires, les Griffons ne pourront pas s’asseoir sur leurs lauriers, car ils auront à défendre leur titre au prochain tournoi interrégional, le 25 mai à Trois-Rivières.