Une nouvelle entente de gestion a été approuvée par les élus de Granby pour le club de golf Miner.

Gestion du golf Miner: la nouvelle entente approuvée par les élus de Granby

Le ciel s’est éclairci au-dessus du golf Miner au cours des dernières années, ce qui a incité les élus de Granby à approuver la nouvelle entente de gestion qui leur a été proposée. Seules les conditions d’octroi d’un montant annuel de 20 000 $ n’ont pas fait l’unanimité.

Quatre conseillers municipaux, Jocelyn Dupuis, Stéphane Giard, Jean-Luc Nappert et Robert Vincent, auraient souhaité que cette enveloppe soit versée de façon annuelle pour supporter l’équipe de gestion en place du golf municipal.

Julie Bourdon, Alain Lacasse, Denyse Tremblay, Robert Riel, Éric Duchesneau et Catherine Baudin préfèrent toutefois que cette aide soit accordée, au besoin, notamment en cas de dépenses importantes imprévues. Comme cette dernière option a rallié une majorité d’élus, elle a été retenue.

« On n’a aucun permanent là-bas, comparativement aux autres associations et organismes qui en ont. Le 20 000 $ servait à couvrir des frais du directeur en place, qui a fait tout un travail », a fait valoir le conseiller municipal responsable des dossiers sportifs, Stéphane Giard, lors de la dernière séance du conseil.

« On ne voulait pas le donner automatiquement au club de golf Miner parce qu’il y a des surplus qui sont là, selon les chiffres des dernières années. On s’est dit que, si jamais il y a un besoin, pour ne pas perdre la direction ou l’employé qui est en place, on pourrait aller jusqu’à un maximum de 20 000 $. Par contre, on ne voulait pas que ça soit donné automatiquement », a pour sa part exposé la conseillère Julie Bourdon.

La nouvelle entente de gestion, qui sera en vigueur pour les années 2020 à 2024, prévoit par ailleurs que la Ville, propriétaire des actifs, assumera le coût d’achat des équipements et le coût des installations liées à la sécurité des lieux. Ces dépenses devront être prévues au programme triennal d’immobilisation, est-il précisé dans le sommaire décisionnel remis aux élus, dont les médias ont obtenu copie.

« On veut établir que le golf est un plateau sportif, un bien de la Ville, comme le sont le centre aquatique, le Palace, le Centre d’interprétation de la nature et les autres », note Stéphane Giard.

Redressement

Dans le cadre de la dernière entente de gestion, une aide financière annuelle de 75 000 $ avait été accordée — sur division des élus — de 2015 à 2019 pour le redressement des finances.

Le sommaire décisionnel souligne cependant que le redressement souhaité a été réalisé au golf Miner. « Avec une augmentation du nombre de membres, de rondes de golf jouées, de ses revenus autonomes, de l’engagement des bénévoles et commanditaires, le club de golf Miner remplit son mandat de golf public accessible à la population, notamment avec ses journées gratuites pour les aînés et ses activités pour les jeunes », est-il relevé.

« Il faut avouer que le golf a fait un retournement de situation exceptionnel. Le conseil d’administration doit être mis en valeur. Le directeur général (NDLR : Daniel Bernard) fait un travail incroyable », estime le maire de Granby, Pascal Bonin.

Ce dernier a déjà été très critique à l’endroit du golf Miner. Mais il reconnaît avoir changé son fusil d’épaule.

« Je peux juste les (administrateurs) applaudir. C’est pas mal ce que le conseil municipal a fait aussi. C’est juste qu’avec l’entente signée, ils auront besoin de pièces justificatives pour le 20 000 $, alors qu’on ne le demande pas pour la subvention qu’on donne au Palace ou autre. On leur donne l’argent et ils gèrent ça. Mais le conseil a décidé d’avoir une certaine mainmise (avec le golf) », affirme-t-il.

« On dirait que les gens découvrent qu’il y a un golf en plein centre-ville. Dans le passé, les gens pensaient que c’était un club privé. Ça fait des années qu’on essaie de revirer ça de bord pour leur dire qu’il appartient à la Ville depuis 2007. Et on récolte ce qu’on a semé », a souligné le directeur de l’endroit en entrevue à La Voix de l’Est en mai dernier.