René Mawrick fait face à une kyrielle d'accusations à caractère sexuel, notamment pour des attouchements et de la possession et de la production depornographie juvénile.

Gestes à caractère sexuel: un sexagénaire au banc des accusés

Un sexagénaire soupçonné d'attouchements sexuels, d'incitation à des contacts sexuels, et de production et de possession de pornographie juvénile, René Mawrick, fait face à une pluie d'accusations criminelles. Les gestes reprochés auraient été commis à différents moments au cours des 13 dernières années. Il aurait fait au moins trois victimes. La police croit qu'il pourrait y en avoir d'autres.
«C'est une enquête qui a été initiée par la Sûreté du Québec dans Brome-Missisquoi concernant des agressions sexuelles qui seraient survenues à Saint-Armand», explique la sergente Aurélie Guindon, porte-parole de la SQ en Estrie.
L'investigation des policiers, menée en collaboration avec l'Équipe d'enquêtes sur l'exploitation sexuelle des enfants sur internet de la SQ et le Service de police de l'agglomération de Longueuil, a finalement mené à l'arrestation de l'homme âgé de 65 ans, mercredi, à Longueuil.
La liste des gestes qui lui sont reprochés est longue et remonte jusqu'en 2002. René Mawrick, résidant de Longueuil, se serait livré à des attouchements sexuels et aurait incité sa présumée victime âgée de moins de 14 ans à des contacts sexuels entre septembre 2002 et septembre 2007.
Le sexagénaire aurait également produit un enregistrement vidéo de la présumée victime à son insu et dans un but sexuel. Il aurait fait la même chose avec deux autres personnes, dont une qui n'a pas été identifiée à ce jour. Ces gestes auraient été perpétrés à Saint-Armand entre janvier 2013 et février 2014.
À différents moments au cours des 13 dernières années, René Mawrick est également soupçonné d'avoir possédé de la pornographie juvénile à Saint-Armand, Saint-Jean-sur-Richelieu et Longueuil. Les policiers croient aussi qu'il en a produit dans certaines de ces villes et même ailleurs au Québec entre septembre 2002 et septembre 2007.
Toute information sur cet homme et ses agissements peut être communiquée à la Centrale de l'information criminelle de la SQ au 1-800-659-4264. Les policiers invitent également la population à signaler toute situation d'exploitation sexuelle des jeunes sur internet à cyberaide.ca.