La trésorière Josée Tassé, la mairesse Sylvie Beauregard et le directeur général Claude Lalonde ont présenté le budget de Cowansville.
La trésorière Josée Tassé, la mairesse Sylvie Beauregard et le directeur général Claude Lalonde ont présenté le budget de Cowansville.

Gel de taxes et ventes records à Cowansville

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Initiative de journalisme local - La Voix de l'Est
« Le budget se veut très conservateur. Le compte de taxes n’augmente pas, mis à part les frais d’écocentre pour avoir un service six jours par semaine », souligne la mairesse de Cowansville, Sylvie Beauregard, lors de la présentation du budget de 2020 devant les médias.

Les élus ont adopté un budget de 25,3 M $, ce qui représente une hausse de 4,1 % par rapport au budget de 2019. Puisque le taux de taxation et le tarif de presque tous les services sont gelés encore cette année, cette hausse de revenus provient surtout de l’augmentation de la valeur foncière résultant des nombreux nouveaux logis qui ont été construits ou rénovés.

« Pour 2020, la hausse du rôle foncier est de 5,47 %, ce qui est quand même beaucoup pour une année transitoire, note Josée Tassé, directrice des finances et de la trésorerie. Il y a une augmentation importante — 34 % en valeur foncière — des six logis et plus. Depuis deux ans, il y a une hausse flagrante dans cette catégorie-là. L’an passé on avait eu une hausse de 10 %. En 2020, on sait qu’il va y avoir un autre boom. À eux deux, les résidences le Renaissance et des Bâtisseurs, c’est près de 35 M $ d’évaluation foncière. On a eu un autre 46 logis. C’est vraiment la catégorie qui a connu le plus de variation. »

Le nouveau rôle d’évaluation foncière est attendu pour 2021.

Le tarif pour les piscines privées hors terre et creusées augmente de 5 $ et 10 $, tandis que celui pour les vidanges des fosses septiques passe de 50 $ à 60 $. La quote-part pour l’écocentre augmente de 8,50 $ pour atteindre 28 $ par adresse.

Une part importante des revenus de Cowansville vient des droits de mutation, mieux connus sous le nom de taxe de bienvenue. La Ville avait budgété des droits de mutation de 430 000 $ en 2019. « À ce jour, on est rendu à 959 000 $ de droits de mutation, souligne Mme Tassé. On ne sait jamais ce qui s’en vient, mais il y a eu de grosses ventes en 2019 et on va dépasser le million. Ça ne s’est jamais vu. »

Elle a donc planifié un peu plus de droits de mutation en 2020.

Rang St-Joseph

Quelques chantiers importants sont prévus dans la première année du nouveau Plan triennal d’immobilisations 2020-2022.

« Ce qui est important pour le citoyen, c’est de reconnaître qu’on fait des efforts au niveau de nos infrastructures, donc il y a des investissements majeurs au niveau de notre usine d’épuration et du rang St-Joseph, annonce Sylvie Beauregard. Le site d’enfouissement est sur le rang St-Joseph. Il y a beaucoup de travaux à faire, alors on le refait au complet à partir de la route 104. Ce sont des coûts pour la municipalité de 1,2 M $. On a des subventions du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, mais aussi de la Régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles de Brome-Missisquoi qui nous donne 220 000 $. »

L’usine d’épuration fera l’objet de travaux évalués à 4 M $. Ces travaux pourraient être subventionnés à 100 % par le programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec (TECQ).

D’autres investissements sont planifiés en 2020, comme la réfection des digues Mitch-Bédard, Bull 1 et 2, le remplacement de camions aux travaux publics et au service de sécurité incendie.

Les gros chantiers en 2021

Le conseil et l’administration ont par contre choisi de ne pas appuyer sur l’accélérateur puisque de gros chantiers sont envisagés en 2021.

C’est le cas du Centre aquatique de Cowansville, qui devrait faire l’objet d’imposants travaux cette année-là. Les plans et devis seront réalisés dans les prochains mois afin d’obtenir des subventions gouvernementales pour mettre à niveau le centre construit en 1967. Cowansville prévoit un budget de 1,9 M $ pour ces travaux.

C’est également en 2021 que Cowansville s’attaquera au déménagement du garage municipal. La relocalisation des équipements et la construction d’un nouveau garage dans le parc industriel sont estimées à plus de 2,7 M $, tandis que la Ville prévoit 1,3 M $ pour la construction d’entrepôts et d’infrastructures extérieures sur le nouveau site. Les citoyens du secteur actuel, qui entendent régulièrement les poids lourds reculer tôt le matin, devraient se réjouir de cette nouvelle, croient les représentants de la municipalité.

« Les employés sont à l’étroit, c’est dans un secteur résidentiel et il y a de plus en plus d’équipements, souligne la mairesse. Donc, on favoriserait notre efficacité en déplaçant notre garage municipal dans le parc industriel, sur un terrain qui nous appartient. »