Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La Ville de Lac-Brome gèle ou baisse le taux de taxation, selon la catégorie des immeubles, pour l’année 2021.
La Ville de Lac-Brome gèle ou baisse le taux de taxation, selon la catégorie des immeubles, pour l’année 2021.

Gel de taxes et grand nombre de projets à Lac-Brome

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
L’année 2020 aura été marquante sur plus d’un plan. La pandémie se répercute sur le budget 2021 de Lac-Brome, probablement au plus grand soulagement des contribuables. Le taux de taxation pour la majorité des types d’immeubles et les terrains sera gelé, tandis que ceux pour les commerces et les industries seront diminués de 30 % pour la prochaine année. La Ville ne ralentira toutefois pas le rythme de ses investissements avec une estimation de 12,4 M$ pour ses projets.

Les priorités vont dans la continuité du plan stratégique de 2015-2020, tant pour l’entretien des routes que pour l’environnement et les loisirs.

«L’année 2021, une année électorale, s’annonce très chargée», a commenté d’entrée de jeu le maire Richard Burcombe lors de la présentation du budget aux médias

C’est après les élections municipales de l’automne prochain, dont les coûts sont estimés à 90 000 $, que commenceront les analyses pour la prochaine mouture du plan stratégique.

En attendant, la Ville poursuivra son travail de mise à niveau de ses chemins. Elle dédiera 1,1 M$ pour la partie asphaltée de Sugar Hill et Saint-Paul dont 735 000 $ proviendront d’une subvention du ministère des Transports du Québec. Plusieurs chemins feront l’objet d’un rechargement de gravier et d’autres ponceaux auront droit à une cure de jeunesse.

En matière d’égout et d’aqueduc, ils seront changés en 2021 sous les rues Montagne, St-Jude et Cowell, dans le secteur Bondville. Le travail s’effectuera sur deux ans pour un budget global de 5,5 M$.

Repoussé d’une année à l’autre, le projet de mise à jour des infrastructures souterraines du parc de maisons mobiles à West Brome est de retour au plan triennal d’immobilisation. «Chaque année, on pense que c’est la bonne, confie le directeur général Gilbert Arel. On attend encore les autorisations du gouvernement. Il y a plein de petites formalités administratives auprès du MAMH [ministère des Affaires municipales et de l’Habitation] qui fait que le projet tarde à se réaliser.»

Également dans les cartons depuis belle lurette, le barrage Blackwood devrait finalement être reconstruit en 2021. Quelques autorisations sont encore attendues, mais le chantier de 3,2 M$ devrait commencer l’été prochain.

Le projet d’une place publique est toujours sur la table, mais connait certains retards. La future bibliothèque, qui doit s’y greffer, dépend encore de l’approbation de subventions pour aller de l’avant.

Sentiers et patinoire 4 saisons

Lac-Brome souhaite également se professionnaliser dans l’entretien de ses sentiers. Ceux-ci attirent déjà l’éloge des utilisateurs, mais des améliorations sont prévues.

«On va faire l’installation de bancs de parc sur les sentiers, annonce M. Arel, ainsi que des barrières pour limiter l’accès à des engins non voulus sur nos sentiers. Il va y avoir du rechargement de gravier à certains endroits. Et un gros projet qu’on a hâte de mettre en place, c’est la signalisation. On a travaillé là-dessus en 2020, mais malheureusement notre fournisseur était en manque d’acier. Ça va être vraiment beau comme signalisation sur nos sentiers.»

Le barrage Blackwood devrait être reconstruit l’été prochain.

Le terrain de baseball dans le secteur Foster est appelé à disparaître. Comme ce sport est de moins en moins pratiqué, il a été décidé avec des citoyens consultés de le remplacer par une patinoire quatre saisons.

Les corridors actifs déjà existants seront, de leur côté, analysés pour y voir les améliorations à apporter.

Pour un lac en santé

Les investissements se poursuivent pour l’amélioration de la qualité du lac Brome avec l’organisme de bassin versant de la Yamaska. «Le lac est notre principal actif, alors il faut y mettre de l’argent, explique le DG. Ce printemps, on va avoir les résultats du plan directeur qui va alimenter notre prochain plan stratégique.»

Quelques actions seront aussi développées durant l’année, à la suggestion de l’OBV Yamaska.

Un programme de débranchement des gouttières sera également mis en place. «Quand il y a de grosses pluies, il y a du refoulement et c’est là que ça crée des surverses», souligne M. Arel.

Hausse du budget

Malgré le gel de la majorité des taux de taxation, le budget de Lac-Brome connait une légère hausse pour se chiffrer à 15 648 000 $ de revenus et des dépenses de 14 006 000 $. En plus des élections, la Ville estime à 50 000 $ les coûts des célébrations pour les 50 ans de Lac-Brome. La facture de la Sûreté du Québec augmente également de 88 000 $.

Au niveau des tarifications, celles-ci demeurent généralement les mêmes à l’exception de la taxe pour les égouts, celle pour les fosses septiques, ainsi que le tarif pour la collecte du recyclage.

Les contribuables branchés aux égouts verront une hausse de 20 $ sur leur compte de taxes. «Les frais de maintenance sont à la hausse, ce qui nous force à nous pencher sur notre station de pompage, expose la trésorière Caroline Cusson. C’est que, depuis qu’on a fait les travaux sur la rue Victoria, il y a beaucoup de pression sur le réseau et les pompes ont de la misère. En attendant de les changer, on les répare.»

Les contribuables qui ont une fosse septique verront une augmentation de 22 $ sur leur compte. «On a eu une mauvaise surprise, poursuit Mme Cusson. La Ville signe un contrat de vidange de fosses septiques tous les 2 ans. Cette année, les entreprises qui ont soumissionné étaient en très forte hausse. Le plus bas soumissionnaire faisait en sorte qu’on doublait le coût des contrats.»

Quant à la collecte du recyclage, la facture grimpe de 2 $ pour tous puisqu’il y a encore trop de déchets qui se retrouvent dans le bac bleu.

Taxes

Le propriétaire d’une résidence de 300 000 $ avec service recevra une facture de 2720 $, tandis que celui d’une maison de même valeur, sans service, aura un montant de 2292 $ à payer.

Par ailleurs, le prochain rôle triennal d’évaluation foncière sera présenté à la Ville à l’automne prochain et sera effectif dès 2022. Les propriétaires à Lac-Brome devront s’attendre à une croissance importante de la valeur de leur résidence.