Le changement de vocation de l'immeuble situé au 254, rue Reynolds à Granby, où Gédé Bonbons, l'entreprise de l'ex-conseiller municipal, Guy Gaudord, doit succéder à Viandes Sansoucy, suscite l'inquiétude des résidants du secteur.

Gédé Bonbons: une pétition pour la tenue d'un référendum

Le changement de vocation de l'immeuble situé au 254, rue Reynolds à Granby, où Gédé Bonbons, l'entreprise de l'ex-conseiller municipal, Guy Gaudord, doit succéder à Viandes Sansoucy, suscite l'inquiétude des résidants du secteur. À un point tel qu'ils ont déposé une pétition à la Ville pour réclamer la tenue d'un référendum.
Les résidants des zones contiguës qui souhaitent poursuivre la démarche pourront se rendre à l'hôtel de ville le 18 février pour signer un registre. Si un nombre suffisant de signatures (le nombre exact demeure à déterminer) est recueilli, les élus auront à décider s'ils donnent le feu vert à un référendum de secteur ou s'ils abandonnent les démarches de changement d'usage entreprises dans le cadre d'un Projet particulier de construction, de modification ou d'occupation d'un immeuble (PPCMOI).
Le voisinage de l'immeuble acquis par Guy Gaudord craint le retour du transport lourd et du bruit, comme l'a exprimé Carole Provencher. "On a eu la paix à l'été 2013 (Viandes Sansoucy était fermé), comme on ne l'a pas eue depuis trois ou quatre ans. Avant, les vans étaient à moitié dans la rue. Les mères avec des poussettes devaient marcher dans la rue pour les contourner. Ça ne devrait pas se produire dans les quartiers résidentiels", a-t-elle fait valoir au conseil municipal lundi soir, lors de la période de questions de la séance ordinaire.
Une autre résidante du quartier qui a contacté La Voix de l'Est, Colette Duguay, dit pour sa part craindre les odeurs qui accompagneront la production de bonbons et la croissance de l'entreprise. "Ça ne serait pas une très bonne nouvelle pour un quartier résidentiel", croit-elle.
Les détails dans La Voix de l'Est de mercredi