GE Aviation a mis à pied temporairement 400 de ses employés pour respecter les directives gouvernementales.
GE Aviation a mis à pied temporairement 400 de ses employés pour respecter les directives gouvernementales.

GE Aviation procède à 400 mises à pied à l'usine de Bromont

Cynthia Laflamme
Cynthia Laflamme
Initiative de journalisme local - La Voix de l'Est
GE Aviation a procédé à la mise à pied temporaire d’approximativement 400 employés, jeudi, après avoir analysé quelles étaient les opérations essentielles que l’usine de Bromont devait maintenir.

«On a des produits et des services essentiels, comme tout ce qui touche la production pour les clients militaires, mais aussi le soutien aux clients de l’aviation commerciale qui livrent des produits essentiels, explique Johanne Jolicoeur, partenaire d’affaires en ressources humaines pour GE Aviation à Bromont. Après avoir fait l’analyse, on a identifié le nombre de ressources dont on avait besoin.»

Les employés ont été informés jeudi de la mise à pied temporaire, et immédiate, d’environ 400 employés réguliers à la production, aux services d’outillage et de maintenance.

Contrairement aux 70 employés temporaires mis à pied la semaine dernière, les personnes qui ont été retournées à la maison jeudi recevront leur plein salaire, puisqu’il s’agit d’une directive du gouvernement provincial.

«On donne un peu de répit au gouvernement. Si jamais ça se prolongeait, là ils devront faire une demande de prestation selon les programmes gouvernementaux disponibles. En théorie, les gens reviendront le 13 avril, à moins d’indication contraire de la part des gouvernements.»

Quelques employés-cadres demeurent sur place pour soutenir les opérations minimales, tandis que les autres cadres font du télétravail.