Un dénommé Jerome Forget, qui sur son profil indique être originaire de France, mais établi à Montréal, a publié tôt mercredi matin un concours sur la page Facebook Achat local Granby, dans lequel il disait offrir une récompense de 50$ aux 45 premières personnes à commenter son message. En moins de 10 minutes, sa cible avait été atteinte.
Un dénommé Jerome Forget, qui sur son profil indique être originaire de France, mais établi à Montréal, a publié tôt mercredi matin un concours sur la page Facebook Achat local Granby, dans lequel il disait offrir une récompense de 50$ aux 45 premières personnes à commenter son message. En moins de 10 minutes, sa cible avait été atteinte.

Gare aux offres alléchantes sur les réseaux sociaux!

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
De l’argent qui semble tomber du ciel, c’est généralement trop beau pour être vrai. En ce sens, la prudence est de mise quand certaines personnes font miroiter d’alléchantes offres sur les réseaux sociaux.

Un dénommé Jerome Forget, qui sur son profil indique être originaire de France, mais établi à Montréal, a publié tôt mercredi matin un concours sur la page Facebook Achat local Granby, dans lequel il disait offrir une récompense de 50 $ aux 45 premières personnes à commenter son message.

Déjà, les abonnés de la page auraient dû avoir la puce à l’oreille quand l’auteur de la publication a demandé qu’on lui réponde « Grandby » en commentaire, une erreur qu’il a corrigée quelques minutes plus tard.

Cela n’a pas empêché tout près de 70 personnes de répondre à l’invitation de l’utilisateur, qui en réponse les redirigeait vers le site cashgoal.info, qui promet « 50 $ de récompense pour les nouveaux membres ».

Nulle part sur cette page, dont le fond est une animation enchaînant des liasses de billets en devise américaine, n’est-il possible d’obtenir plus d’information. Les liens vers les pages où sont censées être recensées les conditions d’utilisation et de confidentialité du site se sont avérés factices.

À LIRE AUSSI: Un faux profil du Spa Bolton crée de la confusion

Doutes

Questionné sur ses intentions et sur la nature du site Internet vers lequel il redirigeait les individus, Jerome Forget a rapidement bloqué l’auteure de ces lignes sur Facebook en guise de réponse. Il aurait aussi bloqué d’autres membres du groupe qui auraient émis des doutes sur le bien-fondé de ce « concours ».

Nulle part sur cette page, dont le fond est une animation enchaînant des liasses de billets en devise américaine, n’est-il possible d’obtenir plus d’information. Les liens vers les pages où sont censées être recensées les conditions d’utilisation et de confidentialité du site se sont avérés factices.

Plusieurs personnes ayant reçu le lien ont indiqué à La Voix de l’Est ne pas avoir poussé leurs démarches plus loin quand ils ont réalisé qu’ils devaient inscrire certaines informations, dont leur adresse courriel, pour bénéficier de la récompense promise.

Une abonnée de la page Achat local Granby a entamé la procédure d’inscription, mais s’est ravisée lorsqu’elle a été redirigée vers le site Dailyrewards, où les membres peuvent amasser des récompenses en jouant à des jeux et en répondant à des sondages.

En moins d’une demi-heure, la publication a été supprimée par les administrateurs de la page, l’équipe du député de Granby François Bonnardel. Jerome Forget a aussi été retiré du groupe. Près d’une dizaine de membres du groupe avaient déjà signalé la publication en une vingtaine de minutes, nous a fait savoir l’attaché politique de M. Bonnardel, Kevin Paquette.

La prudence est de mise

La publication controversée ressemble en tous points à une tentative d’hameçonnage, relèvent tant le Service de police de la Ville de Granby qu’Amélie Dubois, consultante en développement d’affaires.

« Ce genre de concours-là est très présent sur les réseaux sociaux et il faut être très prudent, rappelle Caroline Garand, porte-parole du Service de police de la Ville de Granby. Ça peut être une manière de récupérer des données personnelles ou du marketing, parce que ça leur rapporte d’avoir du trafic sur leur site ou parce qu’ils retirent un bénéfice à générer des abonnements. »

« Ces temps-ci, la mode c’est les chiens de luxe à donner, les voyages gratuits pour la réouverture des hôtels dans le Sud », renchérit Mme Dubois, qui affirme mettre en garde plusieurs personnes chaque jour par rapport à ce type de concours qui semblent trop beaux pour être vrais.

« Un autre exemple de ce genre de concours frauduleux, ce sont ceux où un concessionnaire ferait tirer une voiture neuve ou une superbe roulotte en démonstration, poursuit-elle. Les concessionnaires prennent des assurances pour des concours trou d’un coup au golf, au cas où quelqu’un réussirait, pour ne pas perdre la valeur du véhicule. Donc, clairement, il est peu probable qu’ils offrent une voiture pour un partage ou un J’aime. »

Vérifier l’origine d’un concours avant d’y participer représente la meilleure façon de se protéger contre ces tentatives d’hameçonnage. « Il faut faire des recherches avant d’aller plus loin et si ça semble trop beau pour être vrai ou trop facile, c’est probablement parce que ça l’est, rappelle Mme Garand. Habituellement, on réalise rapidement qu’il n’y a rien de fondé. Et une chose est sûre, on ne devrait jamais donner nos coordonnées personnelles quand on ne connaît pas la source du concours. »

Mme Dubois abonde en ce sens. Elle rappelle également que les concours sont contrôlés au Québec aussitôt que la valeur totale des prix remis dépasse 100 $.