Une Granbyenne met en garde les citoyens après être passée à un cheveu d'être victime d'une fraude.

Gare aux appels frauduleux

Une Granbyenne met en garde les citoyens après être passée à un cheveu d'être victime d'une fraude. Un homme l'a contactée par téléphone sous prétexte de vouloir réparer son ordinateur en éliminant les virus. Il exigeait en retour plus de 150 $, ce qu'elle a refusé de lui verser.
L'appel a tiré du lit la dame de 65 ans, lundi matin. « Ça parlait en anglais, mais très tranquillement et très clairement. Il m'a dit que Windows et Explorer avaient des virus, mais il parlait d'infection », rapporte la sexagénaire, rencontrée par La Voix de l'Est. « Mon ordinateur fonctionnait plus tranquillement depuis quelque temps, donc j'ai pensé que ça pouvait être vrai. »
Au bout du fil, son interlocuteur lui a demandé d'exécuter quelques commandes à l'ordinateur, ce qui a entraîné l'apparition de messages d'erreur à l'écran. Après un long moment au téléphone, le fraudeur lui a réclamé une somme de 157 $ pour ses services, ce qu'elle a refusé. Il a revu à quelques occasions son prix à la baisse, mais la Granbyenne a refusé de lui remettre le moindre dollar. L'homme a alors raccroché. C'est à cet instant qu'elle a compris que l'appel était frauduleux. 
Après cette conversation qui a duré 45 minutes, le fraudeur a essayé de la joindre à nouveau, mais elle a refusé de répondre. 
Elle a transmis à la GRC toutes les informations recueillies pendant sa discussion ainsi que les numéros apparaissant à l'afficheur de son téléphone.
Elle a également confié son ordinateur à un spécialiste qui s'assurera qu'il n'a pas été contaminé par un virus. Fort heureusement, elle n'a transmis lors de l'appel aucune information personnelle ou se rapportant à ses comptes bancaires. 
« Je fais un appel à la vigilance, dit la femme. Il ne faut pas prendre ça à la légère. Dès que ces personnes appellent, il faut raccrocher tout de suite pour éviter de se faire avoir. »