Garder le cap

MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL/ Certes, La Voix de l’Est se retrouve en zone de turbulences, mais des signaux laissent présager des jours meilleurs.

Depuis un mois, dans notre région, plusieurs voix se font entendre pour manifester leur appui à la sauvegarde de votre journal quotidien d’information. Les premiers furent les élus de tous les paliers politiques, suivis de bon nombre de lecteurs qui se sont exprimés de façon éloquente par le biais de notre page d’opinions. Fin août, 200 personnes ont répondu à l’appel de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec et des artisans de La Voix de l’Est pour un rassemblement à Bromont. Des gens des quatre coins de notre région et de toutes les sphères de la communauté ont tenu à y être présents. Durant ce temps, dans les murs du journal, les employés rivalisent d’ingéniosité pour maximiser le rayonnement de notre entreprise, tout en se mobilisant dans l’élaboration d’un projet de coopérative de travailleurs.

Mais la plus récente mobilisation est celle des gens d’affaires et dirigeants d’institutions. Sous l’impulsion de l’un d’eux, Mario Gariépy, une vingtaine de leaders affichent ce matin leur soutien à La Voix de l’Est (voir la liste plus loin dans cette édition). Il est réjouissant de sentir le dynamisme de notre région à travers leur action. Leur appui et celui des autres chefs de file qui seront appelés à se manifester prochainement nous donne confiance et constitue une pierre angulaire de l’édifice que nous construisons pour assurer la pérennité de La Voix de l’Est. 

Merci d’être là.