Future place Jean-Lapierre : verdoyante et polyvalente [IMAGES]

Isabel Authier
Isabel Authier
La Voix de l'Est
Inspirée par le patrimoine végétal entourant l’église devenue le centre Notre-Dame, la future place citoyenne Jean-Lapierre sera verdoyante et polyvalente. Gagnante du concours d’architecture de paysage pluridisciplinaire lancé par la Ville de Granby, la firme BC2 Groupe Conseil, de concert avec CIMA+ et Atomic 3, a soumis un concept qui mettra en valeur les grands arbres existants, tout en permettant aux gens de se rassembler et de socialiser.

Le maire suppléant de Granby, Robert Riel, a rappelé que cette place visait à commémorer la vie politique et médiatique de l’ancien député de Shefford, Jean Lapierre, qui a su « toucher le cœur des Granbyennes et des Granbyens ».

Le lieu, a ajouté M. Riel, sera à l’envergure de l’homme décédé tragiquement en 2016, en la décrivant comme un espace ouvert d’échange, d’apprentissage et de transmission des connaissances, un lieu vivant et vert où les citoyens et la population étudiante pourront se côtoyer. « Ce sera un pont entre le campus du Cégep et le nouveau centre-ville. »

Rappelons que le concours touchait le prolongement du parvis du centre Notre-Dame et le secteur autrefois occupé par le presbytère. 

L'architecte paysagiste et concepteur principal du concept, Cédric Rioux, présentant les détails du site.

« Présentement, sur cet espace, il y a plusieurs arbres matures, qui sont témoins du passé. On a imaginé ce que ces arbres auraient à nous dire s’ils pouvaient parler », a expliqué l’architecte paysagiste et concepteur principal du concept, Cédric Rioux. Assez simple, selon lui, l’aménagement de la place inclura donc le parvis de l’ancienne église, aménagé comme une main ouverte sur la rue Principale pour attirer les gens vers le site. Les concepteurs l’ont voulu dégagé pour bien montrer la façade du centre Notre-Dame. Dans cet espace de rassemblement polyvalent, on profitera notamment des escaliers déjà présents pour permettre aux passants de s’y attarder.

Sous le couvert végétal, l’espace sera occupé par plusieurs jardins, plus colorés à l’avant et plus sauvages vers l’intérieur de la place. Pour s’assurer que les citoyens s’approprient le site, on a aussi imaginé, à travers ces oasis de verdure, des passages et des raccourcis ponctués de mobilier urbain.

Caractéristique intéressante : ces sentiers seront en fait des passerelles en caillebotis, surélevées pour respecter les arbres et protéger leurs racines. Un éclairage intégré sous ces passerelles permettra de moduler l’ambiance une fois le soir venu et offrir une expérience de « sous-bois ». 

Là où s’élevait l’ancien presbytère, l’équipe aménagera un « espace mémoire » plus ouvert avec, entre autres, un mini amphithéâtre et un espace de jeu libre. 

« Mais dès le jour un, on trouvait essentiel de préserver le couvert arboricole et de le mettre en valeur », résume M. Rioux.

Fontaine Wallace

Dans les plans soumis par la firme, on note cependant l’absence de la fontaine Wallace, l’emblème du parc Isabelle à Granby, qui doit être restaurée et que la Ville souhaite possiblement déménager à la place Jean-Lapierre. L’urbaniste senior et chargé de projets au développement du territoire de la municipalité, Dominique Desmet, explique que l’œuvre n’est pas écartée du projet pour autant.

« L’espace gazonné au coin des rues Saint-Antoine et Principale ne faisait pas partie du concours. Mais c’est au budget et il est toujours question de l’installer à cet endroit. »

Long processus

Cette première des quatre places citoyennes prévues au centre-ville a fait l’objet d’un long processus menant à la sélection de BC2 Groupe Conseil. 

Trois finalistes avaient d’abord été retenus parmi les huit firmes ayant répondu à l’invitation de la Ville de Granby. Celles-ci ont été invitées à présenter leurs projets respectifs le 1er février dernier devant des citoyens et un jury composé de sept personnes de Granby, dont quatre architectes paysagistes. 

Le 2 mars dernier, les membres du conseil municipal avaient officiellement accordé le mandat de 99 000 $ à l’équipe lauréate, BC2 Groupe Conseil, Atomic 3 et CIMA+, pour la conception des plans et devis, ainsi que pour la surveillance des travaux pour l’aménagement de la place.

Reste maintenant l’élaboration des plans et devis et l’appel d’offres qui mèneront au lancement des travaux, prévu au printemps 2021 et dont le budget s’élève à 692 000 $ taxes incluses.

Il est possible de découvrir tous les détails du projet à granby.ca/place-jean-lapierre.