Les travaux de construction du nouveau poste de police devraient débuter cet été. Si tout se déroule sans anicroche, les policiers quitteront leur quartier général actuel (photo) pour intégrer la nouvelle bâtisse en 2022.

Futur poste de la Sûreté du Québec à Dunham: le chantier devrait s'ouvrir cet été

Le projet de construction du futur poste de la Sûreté du Québec dans Brome-Missisquoi est sur le point de franchir une nouvelle étape. Si la Société québécoise des infrastructures (SQI), qui gère le projet, obtient bientôt l’autorisation du ministère de l’Environnement et de Lutte contre les changements climatiques, le chantier pourrait s’ouvrir cet été.

Une contrainte a été identifiée sur le terrain, situé à Dunham, qui accueillera le futur poste de police. Il s’agit d’une résurgence d’un cours d’eau sur la partie sud-est du terrain. Cette nouvelle information a obligé la SQI à retourner à la table à dessin pour refaire le plan d’implantation du bâtiment et des stationnements afin de protéger cette résurgence.

En revoyant ce plan, un espace suffisant à un agrandissement potentiel du futur bâtiment, si nécessaire, a également été prévu. Or, pour aller de l’avant avec les travaux, le ministère de l’Environnement doit émettre un certificat d’autorisation.

« On devrait obtenir l’autorisation du Ministère sous peu », affirme Martin Roy, porte-parole de la SQI.

La municipalité de Dunham devra par la suite réaliser les travaux qui permettront d’équiper le futur bâtiment d’égouts et d’aqueduc. Pendant ces travaux, les plans et devis du nouveau poste de police devront être finalisés, ce qui permettra de lancer l’appel d’offres pour la construction du bâtiment qui remplacera le vieux poste désuet depuis plusieurs années.

Si tout se déroule comme prévu, le chantier devrait s’ouvrir cet été.

La durée des travaux est estimée à un peu moins de deux ans. Les policiers devraient donc intégrer leur nouveau quartier général à l’été 2022.

Le coût de construction du futur poste de police n’est pas dévoilé à cette étape-ci du processus, a fait savoir M. Roy.