Une fuite de gaz a entraîné l’évacuation d’une usine de la rue Western à Waterloo, jeudi matin.

Fuite de gaz naturel à Waterloo

Une fuite de gaz naturel a forcé l’évacuation d’une vingtaine d’employés d’une usine de Waterloo ainsi que les travailleurs d’un chantier de construction, jeudi matin. Un tronçon de la rue Western a également été fermé. 

Le tout a débuté lorsque des employés de l’entreprise Lapierre Waterloo Small ont senti une odeur de mercaptan, un composé à base de soufre, à leur arrivée au travail. Une dizaine de pompiers ont été dépêchés sur les lieux. Ceux-ci ont alors avisé Gaz Métro puisqu’en pareilles circonstances, ce sont leurs employés qui sont mandatés pour colmater la fuite. 

La vingtaine d’employés de l’usine ainsi que quelques travailleurs de la construction qui étaient sur un chantier résidentiel à proximité de l’entreprise ont été évacués, explique Patrick Gallagher, directeur du Service de sécurité incendie de Waterloo. Ils ont été dirigés vers l’aréna local par mesure de précaution. La rue Western a d’ailleurs été fermée de 7 h à 9 h. 

Les pompiers n’ont pas détecté de gaz avec leur appareil, mais une légère odeur était perceptible. L’alimentation en gaz au bâtiment a été fermée. En après-midi, des employés de Gaz Métro cherchaient toujours la fuite afin de la colmater. Les employés ont pu réintégrer l’usine jeudi, tout comme les travailleurs de la construction. 

Soulignons que le mercaptan, produit inoffensif à forte odeur d’œufs pourris, est ajouté au gaz naturel, qui est normalement sans odeur, afin de le rendre détectable en cas de fuite. Il s’agit d’une mesure de sécurité qui permet de reconnaître une fuite avant que la concentration n’atteigne un niveau dangereux dans l’air.