Une fuite dans la salle d’ammoniac de l’usine Hershey a fait se déclencher le système de détection dimanche matin, ce qui a provoqué l’évacuation d’une trentaine d’employés et a interrompu la production de l’usine jusqu’à 16 h. Sur la photo, David Plamondon le directeur de l’usine.

Fuite d'ammoniac chez Hershey: une trentaine d’employés évacués

Une fuite dans la salle d’ammoniac de l’usine Hershey a fait se déclencher le système de détection vers 10 h, dimanche, ce qui a provoqué l’évacuation d’une trentaine d’employés et a interrompu la production de l’usine jusqu’à 16 h.

Personne n’a été blessé, assure le chef aux opérations du Service des incendies de Granby, Bruce Judge, qui s’est félicité de la rapidité de l’évacuation et de l’intervention, ce qui est primordial lors d’une alerte à l’ammoniac.

Une fois sur place, les pompiers ont pu confirmer qu’il y avait bien une fuite d’ammoniac et ont contacté l’équipe spécialisée dans les matières dangereuses, nommée Hazmat.

Une tente de décontamination a été érigée à l’extérieur et les spécialistes, équipés de combinaisons, ont été en mesure d’identifier la valve d’où venait la fuite. « Ça nous a pris quelques heures pour l’identifier », précise Bruce Judge.

Au total, 24 pompiers ont été déployés sur les lieux.

Des employés prêts

Les employés de l’usine Hershey avaient déjà réalisé cinq exercices d’alerte à l’ammoniac cette année, dont un avec le Service des incendies de Granby, a indiqué le directeur de l’usine Hershey de Granby, David Plamondon, joint dimanche soir au téléphone.

« On collabore beaucoup avec le service incendie, donc on était habitué au protocole », précise le directeur. Les employés ont été confinés à la cafétéria, tel que prévu en pareille circonstance.

Les pertes ont été limitées à la production de la journée, assure David Plamondon. Il a tenu à souligner la bonne collaboration du Service des incendies de Granby et que tout « s’est vraiment bien déroulé ».

La procédure de redémarrage a pu être déclenchée après la réintégration des employés dans l’usine vers 16 h.