«Je suis déçue de m'être fait avoir si facilement, dit Marika Desrochers. J'ai été naïve, c'est aussi simple que ça.»

Fraude par télémarketing : une commerçante flouée de 10 000 $

Les petites et moyennes entreprises sont des cibles prisées des fraudeurs par téléphone. Une commerçante de Granby l'a appris à ses dépens.
Propriétaire de la boutique de vente de pièces et de réparation d'électroménagers Lamoureux et frères, Marika Desrochers reçoit depuis six ans des appels de compagnies l'informant qu'elle doit acquitter des factures liées à l'inscription de son commerce à un répertoire en ligne.
Au bout du fil, les préposés sont «courtois, mais insistants», indique Mme Desrochers. «Je disais non, mais ils argumentaient, me disaient que j'avais un contrat et qu'il n'était pas terminé. Ça dure depuis 2006.»
Trois compagnies, qu'elle soupçonne d'être la même, lui exigeaient chaque fois environ 400$. Elle finissait toujours par payer les montants réclamés. En six ans, la commerçante dit s'être fait flouer de 10 000$.
Tous les détails dans notre édition de jeudi