Christophe Boisseau-Dion

Frappes contre des trafiquants

Une importante frappe policière ayant pour objectif le démantèlement d’un réseau de trafiquants de stupéfiants, en opération à Granby et dans les villes avoisinantes, s’est déroulée jeudi. Une dizaine de perquisitions ont été réalisées. De la méthamphétamine, de la cocaïne et 50 000 $ en argent ont notamment été saisis.

L’opération baptisée Ponton était orchestrée par l’Escouade régionale mixte (ERM) Estrie. Elle s’est déroulée simultanément dans les municipalités de Cowansville, St-Ignace-de-Stanbridge, Saint-Alphonse-de-Granby, Waterloo et Granby. Une dizaine d’adresses ont été visitées. Elles correspondent aux lieux de résidence des personnes visées par l’enquête.

« L’opération policière vise le démantèlement d’un réseau de trafiquants de stupéfiants en effectuant notamment des perquisitions dans les lieux de résidence des sujets visés par l’enquête qui a été initiée en février 2018 », explique la sergente Aurélie Guindon­, porte-parole de l’ERM Estrie. 

Du côté de Granby, un appartement de la rue St-Louis et du boulevard Fortin ont reçu la visite des policiers qui étaient à la recherche d’éléments de preuve. À Cowansville, un appartement situé au-dessus d’un commerce du boulevard Pierre-Laporte figure sur la liste des endroits visités. 

À Waterloo, les policiers se sont intéressés à au moins trois appartements, notamment du côté de la rue Foster, au centre-ville. Lors du passage de La Voix de l’Est, le maître-chien terminait la fouille d’un des logements visés par l’enquête. Un autre appartement situé à un jet de pierres de là, puis un troisième dans la rue Clark, ont aussi été perquisitionnés. 

Lors du passage de La Voix de l’Est à Waterloo, le maître-chien terminait la fouille d’un des logements visés par l’enquête.

Drogues, argent et véhicules

Au final, les policiers ont saisi plus de 900 comprimés de méthamphétamine, de la cocaïne, des cigarettes de contrebande, plus de 50 000 $ en argent et une arme prohibée, c’est-à-dire un poing américain.

Neuf véhicules ont également été saisis en tant que bien infractionnel.  

Les suspects sont soupçonnés d’être reliés à une organisation criminelle contrôlant le trafic de stupéfiants au niveau de la vente et de l’approvisionnement dans le secteur de Granby et dans les municipalités environnantes. « Ces gens étaient reliés entre eux et étaient organisés pour écouler des substances », précise la policière. 

Aucune arrestation n’a été effectuée jeudi. « Il s’agit de perquisitions effectuées dans le cadre d’une enquête qui est toujours en cours au sujet des agissements de ces individus », explique la sergente Guindon.

Environ 70 policiers de l’ERM Estrie, du Service de police de Granby, de la Division des enquêtes et de coordination sur le crime organisé, du Service des enquêtes sur les crimes majeurs, de la Division enquête MRC Estrie et Centre-Du-Québec, et du Centre de service MRC de Dunham ont participé à l’opération.