«Je souhaite que dans 10 ans, Granby devienne un pôle de l'entrepreneurship comme la Beauce», rêve François Bonnardel à voix haute.

François Bonnardel : enseigner aux jeunes le monde des affaires

S'il n'en tenait qu'à lui, le député sortant François Bonnardel transmettrait sa passion de l'entrepreneuriat à tous les jeunes de Granby. Inquiet du manque de relève en entreprise, le représentant de la CAQ a annoncé hier matin son intention d'instaurer un cours d'entrepreneuriat dès la troisième année du secondaire.
M. Bonnardel a rappelé qu'il avait 25 ans lorsqu'il a eu le désir de se lancer en affaires. Il rêve maintenant de voir plusieurs autres jeunes adultes l'imiter, mais en ayant reçu une bonne formation au préalable. Il est d'ailleurs convaincu que «tout démarre à l'école».
«Il fallait trouver une façon de stimuler l'entrepreneurship chez nos jeunes, rapidement, pour leur expliquer l'énorme défi que ça représente de lancer une entreprise, mais aussi comment c'est stimulant de participer à l'essor économique de sa ville et de faire travailler des gens.»
Tous les détails dans notre édition de samedi