La Commission spéciale sur les droits des enfants et de la protection de la jeunesse, présidée par Régine Laurent, amorce une série de 40 forums dans 17 régions au Québec.
La Commission spéciale sur les droits des enfants et de la protection de la jeunesse, présidée par Régine Laurent, amorce une série de 40 forums dans 17 régions au Québec.

Forums sur la protection de la jeunesse: un lancement «symbolique» à Granby

Jean-François Guillet
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est
Le premier d’une série de 40 forums à travers le Québec, chapeautés par la Commission spéciale sur les droits des enfants et de la protection de la jeunesse, aura lieu à Granby le 14 janvier prochain à l’hôtel Castel. Ce sera l’occasion pour les citoyens et les professionnels qui travaillent au quotidien auprès des jeunes de s’exprimer sur divers thèmes.

« Avec les forums, on veut toucher tous les angles de la question en laissant la parole aux gens. C’est un problème de société et on va arriver [à le contrer] si on conscientise le plus de personnes possible. C’est le moment d’en parler. Ça fait 40 ans que les livres n’ont pas été ouverts. On veut entendre tous les gens qui ont des choses à nous dire, sans exception », a indiqué Laura-Emmanuelle Gagné, conseillère en communication pour la Commission.

En fait, les forums se dérouleront en deux volets. L’un d’eux sera dédié à tous les citoyens, notamment aux adultes ayant côtoyé la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) et aux gens ayant agi en tant que familles d’accueil. Le second groupe sera constitué de professionnels qui évoluent entre autres « dans les domaines de la santé, des services sociaux, de l’éducation, de la petite enfance, de la justice ».

L’identité des participants sera préservée. « C’est très important pour nous que les professionnels se sentent libres de s’exprimer en toute liberté », a fait valoir Mme Gagné.

Symbolique

Le choix de Granby s’imposait pour donner le coup d’envoi des 40 forums qui se dérouleront dans 17 régions à travers le Québec en janvier et en février, a affirmé la conseillère en communication. « On va commencer à Granby pour la symbolique parce que c’est le départ de la Commission. »

Elle faisait alors référence à la fillette de sept ans morte des suites d’une maltraitance parentale à Granby, en avril dernier. L’onde de choc générée par ce drame a fait en sorte qu’une commission spéciale, présidée par Régine Laurent, a été rapidement lancée.

Bien que les forums soient ouverts à tous ceux qui veulent témoigner sur le sujet de la protection des enfants, des balises bien précises ont été mises en place. Premièrement, deux commissaires superviseront chacune des rencontres. Ceux-ci travailleront de concert avec des représentants de l’Institut du Nouveau Monde (INM).

Deuxièmement, les échanges s’articuleront autour de thèmes établis en petits groupes. Suivra un retour de tous les participants ensemble. Le premier sujet portera sur les « valeurs et principes : se positionner sur les grandes orientations qui devraient guider le système de protection de la jeunesse. »

Le second traitera de prévention : « toutes les mesures, les services et les outils qui peuvent être utilisés pour dépister et accompagner les jeunes vulnérables avant de recourir au système de protection de la jeunesse. » On parlera ensuite du parcours des jeunes, soit « les pratiques, les projets de vie privilégiés et l’accompagnement des jeunes dans leur cheminement au sein du système de protection de la jeunesse. »

Les groupes discuteront ensuite du cadre légal et du processus judiciaire tandis que le dernier thème sera la gouvernance et les conditions de pratique.

« Il sera également possible de choisir un enjeu autre lors des délibérations pour les personnes désirant approfondir des éléments ne cadrant pas dans l’un des enjeux mentionnés », a précisé Mme Gagné.

Rapport

Au terme de la série de forums, la Commission colligera tous les éléments qui ressortent des témoignages reçus. Un rapport final sera ensuite déposé lors d’une audience publique. Aucune date n’est arrêtée pour le moment. Selon Laura-Emmanuelle Gagné, cette étape devrait avoir lieu en mai 2020.