Yannick Desgranges de l’entreprise M. Scoby a tenu une conférence sur la culture maison de kombucha, samedi après-midi.

Foire agroalimentaire de la région d'Acton: entre nouveautés et traditions

La Foire agroalimentaire de la région d’Acton s’est imposée comme une tradition gourmande dans la région. Malgré une matinée pluvieuse, samedi, les visiteurs ont profité de la 22e mouture de l’événement pour aller y faire leur tour. La coordonnatrice de l’événement Joanne Joannette était tout sourire lors du passage de La Voix de l’Est. La Foire maintient en effet sa popularité au fil des ans et continue de s’adapter aux goûts du jour.

« Au début, c’était surtout l’occasion pour les gens d’acheter leurs produits sur le site. Aujourd’hui, c’est devenu très important pour les consommateurs de parler avec le producteur. Les gens veulent connaître toutes les étapes jusqu’à leur assiette », soutient Mme Joannette. 

Conférence

La programmation de la foire, qui avait lieu samedi et dimanche, illustre bien cette orientation avec l’ajout, notamment, d’une conférence sur le kombucha prononcée par l’artisan brasseur Yannick Desgranges, de l’entreprise M. Scoby, basée à Acton Vale. 

Yannick Desgranges est devenu une véritable référence au Québec dans la préparation de kombucha avec sa page Facebook et son site web Kombucha Québec. Samedi, il comptait présenter les bases de la culture maison de kombucha aux intéressés.

« Il y a beaucoup de gens qui sont intéressés à en faire à la maison, mais ils ne connaissent pas les bases. C’est important de pouvoir mesurer son niveau de pH et de sucre pour faire un bon produit. Sinon, c’est comme faire une tarte aux pommes sans savoir la quantité d’ingrédients à mettre dedans », explique-t-il.

C’était également l’occasion pour les amateurs de cette boisson de goûter aux produits de l’entreprise avant que la distribution à plus grande échelle débute. 

La classique démonstration culinaire a également eu lieu samedi et dimanche après-midi. Cette année, le chef Steven Lapointe, connu pour sa participation à l’émission MasterChef Canada, l’a animée. 

Vitrine

Joanne Joannette estime que la foire agroalimentaire est une « belle vitrine » pour les artisans participants. « Les gens reviennent parce que ça permet de faire connaître leurs produits et tester le marché pour leurs nouveautés. C’est facile pour eux parce qu’il y a toujours des gens sur le site et que la location des tables n’est pas dispendieuse. »

Parmi les participants de la première heure se trouvait Clément Larivière, qui n’a pas manqué une seule foire en 22 ans avec son kiosque du Verger cidrerie Larivière.

« Pour nous, c’est surtout un événement social. On a commencé en 1981, donc les gens nous connaissent maintenant. Au fil des ans, on essaie d’apporter de nouveaux produits. »