Cette Bentley R-Type Continental Fastback 1954 avait de quoi faire tourner les têtes.

Fin nectar et voitures d'exception

La crème des voitures de luxe européennes était réunie au vignoble Clos Saragnat de Frelighsburg, mardi, dans le cadre de l'événement Jewel, un rallye hors de l'ordinaire.
Rolls Royce, Mercedes, Bentley ne sont que quelques-unes des voitures de prestige qui étaient rassemblées au vignoble Clos Saragnat, mardi.
La vingtaine de voitures de prestige regroupées sur le site, notamment des Bentley, Aston Martin, Rolls Royce et Ferrari, avaient de quoi faire écarquiller les yeux. À commencer par ceux du propriétaire des lieux, Christian Barthomeuf. « J'aime les belles automobiles, mais jamais je n'aurais imaginé qu'une vingtaine de voitures de rêve se retrouvent chez nous, a-t-il confié. Certaines valent près d'un million de dollars. »
C'est le cas de deux Bentley R-Type Continental Fastback (coupé) datant du début des années 1950. « Ce sont des voitures d'une extrême rareté. De véritables oeuvres d'art sur quatre roues », a indiqué le vigneron, qui a convié pour l'occasion la quarantaine de convives, pour la plupart de riches collectionneurs anglais issus de toutes les sphères, à prendre l'apéro.
Une pause avant de reprendre la route au volant de leurs bolides. Pause qui a néanmoins nécessité toute une logistique. « Les organisateurs m'ont contacté il y a près d'un an pour s'assurer que tout soit impeccable. Il n'y a pas de place à l'improvisation avec ces gentlemans anglais », a mentionné M. Barthomeuf.
Selon le père du cidre de glace, la renommée du Clos Saragnat a pesé dans la balance pour faire partie des sites triés sur le volet faisant partie du circuit. « Comme je suis l'inventeur du cidre de glace et qu'en Angleterre, on en sert à l'apéritif dans les hautes sphères, même la reine en donne à ses invités, a-t-il cité en exemple, c'était incontournable que le groupe s'arrête chez nous. »
D'un océan à l'autre
Les événements Jewel ont pris naissance en 2003. La première aventure routière avait réuni
44 voitures d'exception, tant rares que classiques, au volant desquelles leurs propriétaires ont pu s'imprégner de paysages uniques du Proche-Orient. Suivirent des aventures en Europe et en Asie, entre autres, au fil des ans.
Cette fois, les voitures de collection ont dû traverser l'océan pour faire vrombir leurs mécaniques lors du Jewel of North America II, qui se tient du 25 septembre au 11 octobre. « Je ne sais pas où ces gens vont avec leurs voitures, a fait valoir M. Barthomeuf. Le circuit est secret. Mais une chose est certaine, ils feront tourner les têtes à coup sûr. »
En ce sens, le vigneron a introduit sur sa page Facebook la série de clichés relatant cette visite toute spéciale par un proverbe de son cru. « Celui qui choisit la qualité au détriment de la quantité recueille la notoriété et le prestige... international. »