L’initiative avait pour but d’aider une quarantaine de jeunes adultes de la région, tous âgés de 15 à 30 ans, à s’impliquer dans leur communauté tout en protégeant l’environnement local et à développer de nouvelles compétences socio-professionnelles.

Fin de la Vigile jeunesse Montérégiennes

Le projet Vigile jeunesse Montérégiennes, chapeauté par l’Association du mont Rougemont, a récemment pris fin après avoir pris son envol au mois de mai. L’initiative avait pour but d’aider une quarantaine de jeunes adultes de la région, tous âgés de 15 à 30 ans, à s’impliquer dans leur communauté tout en protégeant l’environnement local et à développer de nouvelles compétences socio-professionnelles.

Ainsi, les bénéficiaires du programme, rendu possible grâce à un coup de pouce financier du Secrétariat à la jeunesse du Québec, ont pu devenir se familiariser avec les métiers de patrouilleur en milieu naturel, de technicien de la faune, d’agent de la faune et de biologiste, le tout en participant bénévolement à la protection du mont Rougemont et d’une partie du mont Saint-Bruno. 

Chapeautés par des employés de Nature-Action Québec, les stagiaires ont patrouillé dans les sentiers, qu’ils ont aussi restaurés, participé à des activités de préservation de certaines espèces floristiques rares ou fragiles, planté des arbres pour reboiser des sites dégradés, participé à des projets de recherche, fait le contrôle d’espèces exotiques envahissantes et pris part à des corvées d’enlèvement de déchets, pour ne nommer que ces activités.