Recherché pour des vols et pour avoir omis de se présenter en cour, Daniel Lacroix a été arrêté à la mi-août dans Lanaudière.

Fin de cavale pour un voleur allégué

La cavale d’un voleur qui aurait sévi en de multiples occasions, notamment à Ange-Gardien, est terminée.

Soupçonné d’être l’auteur d’au moins trois cambriolages commis dans des résidences de cette municipalité, Daniel Lacroix a été arrêté à la mi-août à L’Épiphanie, dans Lanaudière.

Il s’était présenté sous une fausse identité et avait tenté de fuir l’auto de police où il était détenu, mais les agents de la Sûreté du Québec ont pu lui remettre la main au collet.

Dans cette région au nord de Montréal, le jeune homme de 19 ans est accusé d’avoir commis deux introductions par effraction, une fraude et d’avoir possédé ou utilisé une carte de crédit volé.

Son arrestation mouvementée lui a également valu des accusations supplémentaires d’entrave et de voies de fait envers un policier, ainsi que d’évasion de garde légale (avoir cherché à fuir l’arrestation).

Comparution

Il a comparu au palais de justice de Joliette en début de semaine et à celui de Saint-Hyacinthe peu de temps après. En territoire maskoutain, il était recherché pour avoir omis de se présenter à ses deux dernières dates de cour, soit en octobre 2018 et en mai dernier.

Dans ces dossiers, il est accusé d’avoir commis trois méfaits et trois introductions par effraction à l’été 2018 à Ange-Gardien. Il dérobait de l’argent et des biens en s’introduisant dans des résidences, parfois de nuit. Selon nos informations, il pourrait être à l’origine d’une dizaine de vols commis dans tout autant de résidences.

Une audience s’est tenue mercredi, à Saint-Hyacinthe, au cours de laquelle il a tenté de recouvrer sa liberté provisoire. Le juge Benoît Gariépy, de la Cour du Québec, a pris sa décision en délibéré et doit se prononcer le 4 septembre. M. Lacroix reste détenu entre-temps.