Les feux d’artifice qui devaient avoir lieu à Sutton, mercredi, sont annulés en raison de la sécheresse extrême qui se prolonge dans la région.
Les feux d’artifice qui devaient avoir lieu à Sutton, mercredi, sont annulés en raison de la sécheresse extrême qui se prolonge dans la région.

Feux d’artifice annulés à Sutton, maintenus pour l’instant à Granby

Depuis vendredi soir, la SOPFEU et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs interdisent les feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité dans la région, y compris les feux d’artifice qui devaient avoir lieu à Sutton et à Granby à l’occasion de la Fête nationale, mercredi soir. La Ville de Sutton a annoncé, peu avant 15 h lundi, l’annulation de ses feux, tandis que Granby attend de voir si l’indice des risques d’incendie de forêt aura le temps de baisser.

L’interdiction de feux à ciel ouvert concerne seulement les endroits en forêt ou à proximité d’un couvert forestier. «Dans une ville, si on se trouve à une distance jugée raisonnable de la forêt, à ce moment-là, la restriction ne s’applique pas, nuance Mélanie Morin, de la SOPFEU. Les villes et les services incendie sont les mieux placés pour faire cette analyse-là et ce jugement-là.»

Comment déterminer la distance acceptable entre le site du feu et la forêt ? «C’est la question qui tue, comme on dit ! Il n’y a pas une distance qui est écrite dans la Loi parce qu’il y a trop de variables. Est-ce qu’il y a du vent, cette journée-là, quels sont les indices à l’extérieur, est-ce qu’il pleut ou non ? Alors, ce qu’on dit aux gens, c’est que si vous pensez que vos étincelles peuvent se rendre à la forêt, si vous avez un moindre doute, alors ça tombe dans la restriction.»

«Quand on est en forêt ou en milieu municipal très boisé, il n’y a aucune question à se poser. Par contre, on est très conscient que, dans les grandes villes, il y a des endroits que c’est très urbain et c’est le service incendie qui va prendre la décision», explique Mme Morin.


« Si l’indice de la SOPFEU ne change pas, il n’y aura pas de feux. On ne veut pas se retrouver avec un incendie pour ça. »
Claude Royer, chef de division à la prévention incendie à Granby

Jusqu’au milieu de l’après-midi, aucune décision n’avait été prise à Sutton. Finalement, les feux qui devaient être tenus par la Corporation de développement économique de Sutton (CDES) ont été annulés. Il s’agissait des seules festivités qui étaient prévues à Sutton pour la Fête nationale.

En attente à Granby

À Granby, aucune décision n’avait été prise lundi. «On suit la météo d’heure en heure et on va s’assurer que tout est sécuritaire pour les feux, indique le chef de division à la prévention incendie, Claude Royer. Si l’indice de la SOPFEU ne change pas, il n’y aura pas de feux. On ne veut pas se retrouver avec un incendie pour ça.»

Les chances que l’indice des risques d’incendie de forêt baisse sont plutôt faibles. Il y a certes des probabilités de pluies mardi et mercredi, mais la quantité d’eau attendue est faible. Il est possible que les averses soient trop dispersées pour faire une différence sur l’indice d’assèchement dans la région.

«Ce n’est pas une dépression qui va s’installer pour X nombre de journées, ce sont des orages et des quantités incertaines, souligne Mélanie Morin. Il faut attendre pour voir ce qu’il va y avoir dans le pluviomètre. [...] On étudie tous les jours la pertinence de tenir l’interdiction de feux à ciel ouvert.»

Par ailleurs, M. Royer ajoute que deux spectacles pyrotechniques devaient avoir lieu le weekend dernier à Granby et qu’ils ont été reportés. Il rappelle que les particuliers comme les entreprises ou institutions qui souhaitent tenir un tel spectacle doivent faire une demande de permis.

Aucun permis n’est accordé s’il n’y a pas la présence d’un artificier sur place, «que ce soit familial ou pas. C’est une des raisons pourquoi il n’y a pas de pièces pyrotechniques en vente libre à Granby.»