Les pompiers de Bromont ont été appelés à contrôler un feu de broussailles à Bromont mercredi après-midi.
Les pompiers de Bromont ont été appelés à contrôler un feu de broussailles à Bromont mercredi après-midi.

Feu de broussailles à Bromont: «On l’a attrapé juste à temps»

Les pompiers de Bromont ont été appelés à contrôler un feu de broussailles sur le boulevard Pierre-Laporte, près de l’autoroute 10, mercredi, vers 14h.

S’ils étaient intervenus un quart d’heure plus tard, «probablement qu’on se retrouvait avec un feu de forêt : on l’a attrapé juste à temps», estime le directeur du Service des incendies de Brigham, Bromont et Saint-Alphonse, Hugo Brière.

À leur arrivée, le brasier s’étendait déjà sur une surface de 200 pieds carrés. Plusieurs «feux de nettoyage» avaient été allumés pour débarrasser les branches qui jonchaient le terrain, malgré l’interdiction de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) en vigueur. 

En s’alimentant à un lac à proximité, les 25 pompiers ont été en mesure de limiter la propagation des flammes au début du boisé, avant qu’elles n’atteignent une sapinière constituée de «pins extrêmement secs», explique Hugo Brière. 

«C’est un feu qui aurait pu être d’une très grande ampleur», répète-t-il, assurant que les foyers de chaleur ont été maîtrisés et examinés à l’aide d’une caméra thermique. 

Interdiction de faire des feux à ciel ouvert 

«Dans les conditions actuelles propices aux feux de forêt, il est facile de perdre rapidement le contrôle de feux allumés lors du nettoyage printanier des terrains. En effet, plus de la moitié des incendies survenus depuis le début du printemps ont été causés par la perte de contrôle d’un brûlage de rebuts ou de matières résiduelles faits par des résidents», justifiait la SOPFEU lors de l’entrée en vigueur de la consigne le 19 mai dernier. 

À LIRE AUSSI: SOPFEU: élargissement de l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert 

Cette interdiction vise également à préserver la capacité opérationnelle de la SOPFEU et celle des services de sécurité incendie municipaux durant la pandémie, et ce, en limitant les risques de propagation du virus lorsque les pompiers répondent à des alertes, avait-on ajouté.

Le Service des incendies a ouvert une enquête en collaboration avec la SOPFEU et les contrevenants pourraient se voir remettre un constat d’infraction. Pour un feu de forêt, le montant de la contravention pour un feu de forêt varie entre 5 000$ et 50 000$.

À l'arrivée des pompiers, le brasier s’étendait déjà sur une surface de 200 pieds carrés. Plusieurs «feux de nettoyage» avaient été allumés pour débarrasser les branches qui jonchaient le terrain, malgré l’interdiction de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) en vigueur.