Stéphanie Doyon et David Seymour, formant le duo Le set chanceux, avaient gagné leur place sur scène grâce au concours «Voix de chez nous» à Saint-Césaire. Ils étaient accompagnés du groupe Mosaïque.

Fête nationale: célébrer en bottes de pluie

La pluie n’aura pas eu raison de la Fête nationale cette année : des milliers de personnes ont profité des diverses activités qui ont eu lieu un peu partout dans la région, samedi et dimanche.

« Les optimistes vont dire que c’était parfait, qu’on a passé une super belle journée et qu’il y avait plein de monde, et les pessimistes vont dire qu’il a mouillé et qu’il n’y avait personne le soir », lance avec une pointe d’amusement Jean-Olivier Grégoire Fillion, coordonnateur à la vie communautaire à la Ville de Granby.

Selon lui, il est difficile d’estimer le nombre de participants pour une activité gratuite de ce genre, mais il évalue que quelques milliers de personnes auraient pris part aux diverses activités de la Fête nationale au parc Daniel-Johnson de Granby, dimanche.

Habituellement, la foule s’épaissit au fil des heures, mais cette année, la tendance était inversée.

« Pendant la journée, ce que [les responsables de l’événement sur place] m’ont dit, c’est qu’ils avaient rarement vu autant de monde ! Ce qu’on pense, c’est que les gens ont regardé la météo hier (dimanche), qu’ils ont vu que la soirée allait être mouillée, alors ils sont plutôt venus profiter de la journée », avance M. Grégoire Fillion.

La Saint-Jean a également vu éclore de jeunes talents locaux.

Programme chargé
Cette année, les festivités à Granby avaient toutes lieu la même journée plutôt que d’être réparties sur deux jours, ce qui rendrait l’ambiance « plus festive ». Les gens peuvaient ainsi rester sur le site pour les activités, pique-niquer et ensuite voir le spectacle. « La formule sur un jour est le fun, et les citoyens nous le disent aussi qu’ils préfèrent ça », ajoute le coordonnateur à la vie communautaire.

Il y en avait pour tous les âges : jeux gonflables pour les plus petits, atelier de graffiti et espace Parkour d’Adrénalium pour les adolescents, tournoi de volleyball et initiation au pickleball pour les adultes... voici quelques-une des nombreuses activités sportives, culturelles et sociales qui étaient proposées.

Tout ce qui était prévu au programme a eu lieu, mais certaines activités ont dû être écourtées ou retardées à cause de la pluie. « La météo jouait contre nous tout au long de la journée ! », lance M. Grégoire Fillion en expliquant que des bourrasques ont endommagé un chapiteau en après-midi et que des disjoncteurs ont également sauté en raison de la pluie. Même le montage de la scène en matinée avait été compliqué par les pluies de la nuit précédente, qui avaient gorgé le terrain d’eau.

Dès les premières gouttes en après-midi, plusieurs participants auraient cherché refuge dans les différents bâtiments permanents ou temporaires du site, ce qui aurait occasionné certaines découvertes. Par exemple, l’activité de danse latine, qui avait lieu sous un chapiteau, aurait connu un plus grand achalandage que prévu grâce à la pluie.

Le parc a malgré tout commencé à se vider vers 17 h 30, mais les organisateurs ont annoncé que les feux d’artifice et le spectacle étaient maintenus, alors quelque 500 personnes seraient revenues en soirée, armées de parapluies et d’imperméables. Ils ont ainsi pu voir la batteuse Emmanuelle Caplette, résidente de la région, accompagnée de plusieurs autres artistes locaux ainsi qu’un invité surprise, le comédien et musicien Normand Brathwaite.

Saint-Césaire brave la pluie
La veille des festivités à Granby, c’était Saint-Césaire qui célébrait la Fête nationale.

Les organisateurs estiment qu’environ 2500 personnes ont participé aux diverses activités, samedi, qui incluaient notamment des jeux gonflables, du mini-motocross pour les 6 à 12 ans, ainsi qu’un souper hot-dogs sous le chapiteau assuré par le Centre d’action bénévole de Saint-Césaire et la Maison des jeunes des Quatres Lieux.

En soirée, les différents gagnants du concours « Voix de chez nous » se sont produits sur scène, accompagnés du groupe Mosaïque, qui est composé de musiciens locaux. Plusieurs participants sont restés toute la soirée, malgré la pluie et ont également pu admirer les feux d’artifice.

D’autres activités de la Saint-Jean-Baptiste ont également eu lieu dans d’autres villes de la région, parmi lesquelles Cowansville, Farnham, Lac-Brome, Pike River, Sutton et Waterloo.

L’OMELETTE AVANT LA TEMPÊTE

Qui dit Fête nationale à Granby dit omelette géante. La tradition de cet immense repas célébrait d’ailleurs ses 30 ans cette année.

« Nous étions vraiment contents, surtout que nous avons évité la pluie ! », lance Nicole Mercier, membre de la Confrérie de l’omelette géante de Granby. L’omelette, qui nécessite habituellement 10 000 œufs, en comptait un peu moins cette fois, car le ciel se faisait menaçant et les membres de la confrérie voulaient éviter le gaspillage.

L’omelette aux oignons et au jambon s’est mangée « dans le temps de le dire », selon Mme Mercier.

« C’était vraiment superbe, d’autant plus que nous avions énormément d’invités de l’extérieur ! », rappelle-t-elle.

En effet, des membres d’autres confréries d’omelette géante à l’étranger se sont joints aux festivités québécoises dimanche, et Mme Mercier rapporte qu’ils ont adoré leur expérience.