Jean-Olivier Grégoire-Fillion et Galadriel Castelli de Vie culturelle et communautaire de Granby, ainsi que Chloé Marois de la Maison des familles de Granby et région ont dévoilé les détails de la 12e Fête des voisins le 8 juin prochain.

Fête des voisins: un événement, plusieurs échanges

Tisser des liens avec des gens à l’autre bout de la planète est plus facile que jamais. Les Granbyens sont toutefois conviés à festoyer avec leur propre voisinage, dans le cadre de la 12e Fête des voisins qui se tiendra cette année le 8 juin prochain.

« Plus il y a de fêtes, plus il y a d’échanges. Le “vivre ensemble” est vraiment quelque chose qu’il faut développer. Et pas juste à Granby, mais partout dans la province, dans le Canada et dans le monde. C’est une toute petite action qui peut avoir de grandes retombées par rapport aux liens qu’on crée », a fait valoir mardi Jean-Olivier Grégoire-­Fillion, coordonnateur à la vie communautaire à Vie culturelle et communautaire (VCC) de Granby, lors d’un point de presse. 

« On peut peut-être découvrir une gardienne dans notre quartier pour s’occuper de nos enfants ou trouver une personne âgée dont on peut déneiger la cour l’hiver parce qu’on sait qu’elle a plus de difficultés », ajoute-t-il.

La conseillère municipale Denyse Tremblay est une habituée de la Fête des voisins. L’événement est devenu une tradition dans son voisinage. « C’est une journée de joie, de bonheur et de partage. (...) C’est un temps d’arrêt. Une façon de créer des liens. Il faut en profiter. On apprend à se connaître et ça crée un réseau d’entraide », dit-elle.

Services municipaux

Bien que certains voisins le fassent de façon spontanée sans aviser la Ville, près d’une vingtaine de fêtes « officielles » sont organisées bon an mal an à Granby, selon Jean-Olivier Grégoire-Fillion. Elles sont qualifiées d’officielles puisque les organisateurs profitent des services des travaux publics mis à leur disposition pour cette journée, par exemple pour faire fermer une rue, installer une toilette chimique ou des clôtures. 

« C’est souvent le rêve de tous les enfants de fermer la rue et de jouer », lance pour sa part la chargée de projets à VCC, Galadriel Castelli. 

Il y a peu de limites pour la Fête des voisins. Il suffit d’abord de se décider et de se lancer. Les rassemblements peuvent se tenir dans la rue, dans un parc, sur un terrain privé ou dans le hall d’un immeuble. L’occasion est idéale pour une jasette autour d’un apéro ou d’un « potluck ».

L’invitation est d’ailleurs lancée aux citoyens, mais aussi aux écoles, aux organismes et aux commerces, relève Jean-Olivier Grégoire-Fillion. « Le seul critère, c’est que ça doit être gratuit et ouvert aux gens du quartier », dit-il. 

Populaire

La Maison des familles de Granby a saisi la balle au bond l’an dernier pour jumeler son BBQ annuel à la Fête des voisins. L’ambiance étant à la fête avec les hot-dogs, la barbe à papa et le pop-corn offerts, le maquillage pour enfants et les jeux organisés, l’événement est vite devenu très populaire dans le quartier, affirme en riant l’intervenante Chloé Marois. Selon elle, l’expérience sera répétée cette année. Et le nombre de hot-dogs sera revu à la hausse afin d’être en mesure de répondre à la demande, alors que des pains et des saucisses ont dû être rachetés in extremis l’an dernier.

Les personnes qui désirent utiliser les services des travaux publics doivent s’inscrire au plus tard le 10 mai en avisant VCC par téléphone au 450-361-6081 ou par courriel (info@vccgranby.org). Les organisateurs peuvent aussi recevoir du matériel promotionnel (cartons d’invitation, ballons et affiches).

Ceux qui inscriront leur fête avant le 10 mai pourraient par ailleurs gagner 100 $ en prix pour faciliter l’organisation, précise Galadriel Castelli. Des idées et conseils pour la planification de l’événement peuvent être obtenus sur le site web de la Fête des voisins, note Jean-Olivier Grégoire-Fillion. La Fête a d’abord été initiée en France en 1999. Elle a vu le jour au Québec en 2006 sous l’impulsion du Réseau québécois des villes et villages en santé.