Farnham veut éliminer le transport lourd dans son centre-ville. Un projet de règlement a récemment été adopté en ce sens.
Farnham veut éliminer le transport lourd dans son centre-ville. Un projet de règlement a récemment été adopté en ce sens.

Farnham veut freiner le trafic lourd dans son centre-ville

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Farnham ne veut plus de trafic lourd dans son centre-ville. Un nouveau tracé a été dessiné pour proposer de nouvelles options routières aux camionneurs.

« Il y a énormément de camions lourds qui circulent sur la rue Principale et on ne veut plus qu’ils passent dans le centre-ville. Il y a des routes où c’est possible de circuler sans que ce soit au centre-ville », a expliqué Patrick Melchior, le maire de Farnham, à l’issue de la récente séance du conseil municipal pendant laquelle un projet de règlement relatif à la circulation des camions a été adopté.

La rue Principale sera désormais accessible aux poids lourds seulement sur de courts tronçons. Les véhicules pourront entre autres rouler sur Principale Est, entre la rue Comeau et la route de contournement, pour avoir accès à une entreprise située dans la rue Comeau. Du côté de la rue Principale Ouest, la circulation sera autorisée aux mastodontes entre la route de contournement et le boulevard de Normandie pour gagner les entreprises situées dans le secteur.

Le nouveau tracé

D’autres liens routiers, comme le chemin Magenta, la rue John-Bowker, le boulevard Industriel et la rue Aikman ne sont pas touchés par l’interdiction.

Des exceptions s’appliquent, notamment pour les véhicules d’urgence, à ceux qui doivent effectuer une livraison locale, aux machineries agricoles, aux dépanneuses et à ceux qui détiennent un permis spécial les autorisant à accéder à un chemin interdit.

La modification au tracé, explique M. Melchior, est également motivée dans un objectif de limiter les dégâts causés à la chaussée par le passage des poids lourds. La Ville veut ainsi assurer la protection du réseau routier. « Si l’on avait moins de camions, possiblement qu’on aurait moins de dégâts aussi », estime-t-il.

Le nouveau tracé sera transmis au ministère des Transports et à la Sûreté du Québec, corps policier responsable d’appliquer la réglementation qui s’inscrit dans le Code de la sécurité routière.