Une dizaine d'accidents ont été signalés mercredi soir un peu partout dans la région, en raison des mauvaises conditions routières.

Faits divers en bref

Mauvaises conditions routières: une dizaine d'accidents rapportés
Une dizaine d'accidents ont été signalés mercredi soir un peu partout dans la région, en raison des mauvaises conditions routières. Le pire s'est produit vers 19 h, alors qu'une collision frontale est survenue sur la route 137, non loin de Sainte-Cécile-de-Milton.
« Il n'y a pas eu de blessé, heureusement », précise le porte-parole de la Sûreté du Québec, Claude Denis. Il ajoute que plusieurs sorties de route et collisions matérielles ont eu lieu en Estrie et en Montérégie, mais « rien de grave ».
Vers 17 h, une sortie de route a eu lieu sur la route 235, près de Farnham. À Granby, six sorties de route sont à signaler. « Le pire pour nous a été entre 19 h et 20 h 30 », a indiqué le sergent Patrick Matteau, du Service de police de Granby.
La police de Bromont n'a rapporté aucun incident. Antoine Lacroix
Un réseau de trafiquants démantelé à Magog
Un réseau bien structuré de trafic de cocaïne et de marijuana a été démantelé à la suite d'une douzaine de perquisitions simultanées à 6h00, mercredi matin, en Estrie.
Après une année d'enquête déclenchée par des informations du public, une cinquantaine de policiers ont investi deux entrepôts sur la rue Principale Ouest, à Magog, quatre résidences dans la même municipalité et une autre dans la municipalité voisine d'Austin, ainsi que cinq véhicules.
Cinq suspects ont été appréhendés, dont la présumée tête dirigeante du réseau, un homme de 57 ans ayant des antécédents multiples en matière de stupéfiants qui remontent aux années 1970, ainsi qu'une condamnation passée pour vol qualifié.
La rafle, qui a notamment permis de découvrir et démanteler une serre de production de cannabis, a aussi mené à la saisie de près de 55 000 $ en argent liquide, plus d'un kilo de cocaïne, un kilo de haschich, plus d'un demi-kilo de marijuana, deux armes de poing prohibées de calibre .22 et trois véhicules. La drogue était destinée au marché local.
Les policiers de Magog ont oeuvré avec le soutien des escouades régionales mixtes de l'Estrie et de Granby, de la Sûreté du Québec et de trois maîtres de chiens. La Presse canadienne