Les pompiers sont intervenus dans un logement où une explosion a fait bouger murs et plafonds. La police enquête.

Explosion dans un logement

La force d’une explosion d’origine suspecte a fait lever le toit d’un logement de la rue Saint-Antoine Sud, à l’intersection de la rue Cowie, jeudi vers 21 h. Selon les témoignages recueillis par La Voix de l’Est, il pourrait s’agir d’une opération de transformation de cannabis qui aurait mal tourné.

Les pompiers ont été appelés peu de temps après la déflagration. « On ne savait pas si c’était à l’intérieur ou à l’extérieur, indique Dany Drolet, chef à la formation au Service des incendies de Granby. Arrivés sur les lieux, il y avait beaucoup de fumée à l’intérieur, mais pas de flammes. Par contre, on voit qu’il y a eu une explosion à l’intérieur du logement. »

Selon le propriétaire de l’édifice de six logements, le plafond a perdu un pied de hauteur sous la force de l’explosion. « On voit que le mur avant et un mur de côté ont bougé avec la force de l’explosion et le plafond du logement a descendu, confirme le chef Drolet. Il y a eu une bonne explosion à l’intérieur. »

Boule de feu

Le fils de Diane, une voisine, a par ailleurs vu une boule de feu au moment de la déflagration. « On a entendu un boum ! ajoute Jocelyne, qui habite aussi dans un logement adjacent. Je pensais que c’était la madame en haut qui avait échappé quelque chose, mais il y a des gens qui passaient dans la rue et m’ont dit d’appeler les pompiers parce que le feu était pris en arrière. Une chance que personne ne vit en haut ! »

Les deux dames disent avoir vu le locataire, qui habite seul au 133 Saint-Antoine Sud, partir avec sa voiture. Elles croient qu’il est allé à l’hôpital pour des brûlures, ce que n’a pu confirmer Dany Drolet puisque personne n’était à l’intérieur à l’arrivée des pompiers et que l’homme n’a pu être rejoint. 

Les sapeurs et les policiers ont en outre arpenté le terrain avec des lampes de poche et ont vérifié l’intérieur d’une voiture pour s’assurer qu’il n’était pas inconscient et hors de vue.

Le père du locataire a toutefois pris la direction de la salle d’urgence pour retrouver son fils.

Une équipe de cinq pompiers s’est chargée de ventiler le bâtiment. Les sapeurs se sont ensuite assurés qu’il n’y avait aucun risque dans les logements adjacents avant que les locataires puissent réintégrer leur appartement.

L’enquête a finalement été transférée au Service de police de Granby vers 22 h 30.