Le président de OBV Yamaska, Sylvain Michon, ne croit pas que cette façon de procéder mine la crédibilité de l'exercice. «C'est déjà un succès d'avoir autant de gens autour de la table pour trouver des solutions», dit-il.

États généraux : des élus et fonctionnairesont demandé le huis clos

Les ateliers préparatoires en vue des états généraux sur un plan de sauvegarde de la rivière Yamaska se déroulent à huis clos à la demande d'élus et de fonctionnaires, a indiqué le président de l'Organisme de bassin versant (OBV) de la Yamaska, Sylvain Michon.
«Certains n'étaient pas à l'aise avec des ateliers ouverts au public et aux journalistes. Ils préféraient une formule où ils auraient une liberté de parole», a expliqué M. Michon hier matin, quelques heures avant le début du deuxième atelier préparatoire, axé celui-là sur les défis agricoles.
Les dirigeants de OBV Yamaska ont acquiescé à la demande. M. Michon aurait toutefois préféré que les ateliers soient ouverts à tous. Malgré tout, a-t-il indiqué, il ne croit pas que cette façon de procéder mine la crédibilité de l'exercice. «C'est déjà un succès d'avoir autant de gens autour de la table pour trouver des solutions», dit-il en entrevue.
Les ateliers en huis clos regroupent des élus et des fonctionnaires municipaux provenant des 12 MRC du bassin versant de la rivière Yamaska, des experts de la gestion des eaux de surface, ainsi que des représentants de l'Union des producteurs agricoles et de différents groupes environnementaux.
Tous les détails dans notre édition de vendredi