L'homme d'affaires Martin Delisle.

Espace Dunham : vins, bières et cidres sous un même toit

Trouver un chauffeur désigné pour faire une tournée des vignobles, des cidreries ou des microbrasseries de Dunham sera chose du passé en 2021. C’est ce que préconise le projet de regrouper, pour dégustation, des produits des entreprises locales dans un bâtiment tout neuf au cœur de la municipalité.

Le projet, estimé à près d’un million de dollars, est chapeauté par un consortium formé des propriétaires de la Brasserie Dunham, de la Ville et de la compagnie Kabin, présidée par Martin Delisle. Une initiative incontournable étant donné l’offre grandissante de produits alcoolisés dans la région, a indiqué celui qui se spécialise dans l’hébergement. « On veut une place centrale pour faire découvrir les bières, les vins et les cidres. On en a maintes fois parlé dans la région, mais ça n’avait jamais été réalisé, a-t-il dit. Pourtant, uniquement d’un point de vue de sécurité, c’est tout à fait logique. Prendre sa voiture ou son vélo pour déguster ce genre de produits, ça n’a simplement pas de sens. On devait trouver une solution et on l’a fait. »

Le bâtiment où doit prendre forme l’initiative doit être érigé sur un terrain appartenant à la municipalité, situé juste derrière l’hôtel de ville. Le lot fera l’objet d’un bail emphytéotique. Le terme n’a toutefois pas encore été arrêté, a mentionné le maire de Dunham, Pierre Janecek. Par ailleurs, les élus sont tous en faveur d’un tel projet, a-t-il confirmé. « On attend seulement de voir les plans d’architecte pour aller plus loin et présenter le tout aux citoyens », a-t-il dit.

Navettes

Des représentants des différentes entreprises seront dans le quartier général des artisans pour aiguiller les consommateurs. Des pourparlers en ce sens sont en cours avec l’Association des vignobles de Dunham, a fait valoir M. Delisle.

Or, pour éviter que les gens fassent un seul arrêt à Espace Dunham sans se présenter par la suite chez les producteurs, rien ne sera vendu sur place. Une fois leurs dégustations terminées, les visiteurs seront invités à monter à bord d’une des navettes pour se rendre à l’endroit de leur choix pour se procurer ce qui a titillé leurs papilles. « On veut que les gens puissent se faire une tête en ayant tous les choix qui s’offrent à eux, mais on ne veut pas brimer les producteurs. Au contraire. Les gens feront autant d’arrêts qu’ils le veulent durant le circuit, en toute sécurité. »

Si tout se déroule rondement, a indiqué Martin Delisle, les travaux devraient être lancés en 2020. L’ouverture est prévue en mai 2021.