La réponse d'Erin O'Toole au discours du Trône sera sa première déclaration aux Communes depuis qu'il est devenu chef de parti il y a un peu plus d'un mois.
La réponse d'Erin O'Toole au discours du Trône sera sa première déclaration aux Communes depuis qu'il est devenu chef de parti il y a un peu plus d'un mois.

Erin O'Toole devrait prononcer un discours aux Communes

Stephanie Levitz
La Presse Canadienne
OTTAWA — Le chef conservateur Erin O'Toole et le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet devraient occuper leur siège à la Chambre des communes cette semaine après avoir été tenu à l'écart en raison de la COVID-19.

Leurs réponses respectives au discours du Trône des libéraux viendront alors que les députés sont également prêts à débattre des nouvelles mesures d'aide en raison de la COVID-19 — et potentiellement les adopter — au cours de la première semaine complète d'opérations du Parlement.

La réponse d'Erin O'Toole au discours du Trône sera sa première déclaration aux Communes depuis qu'il est devenu chef de parti il y a un peu plus d'un mois.

Erin O'Toole a utilisé son discours de victoire en tant que nouveau chef conservateur le mois dernier pour se concentrer sur la façon dont il élargirait la soi-disant «grande tente bleue» et rendrait le parti pertinent au-delà de sa base.

Sa réponse au discours du Trône remaniera cette approche dans un argumentaire pour le pays dans son ensemble.

Même si ses premiers commentaires à la Chambre des communes en tant que chef conservateur seront importants, les grands discours prononcés à la Chambre des communes importent moins à l'ère numérique, a suggéré Ginny Roth de Crestview Strategies.

Même s'il était coincé dans son sous-sol, le parti diffusait des clips vidéo dans le but de le présenter plus largement au pays.

L'une concernait la mort de sa mère quand il était enfant et le rôle central que son entraîneur de hockey a joué pour l'aider à traverser cette période. Un autre, son message à l'occasion de la fête du Travail, montrait Erin O'Toole faire un discours conservateur inhabituel directement aux travailleurs — un territoire politique qui abrite plus traditionnellement le NPD ou les libéraux.

Avec les gens en ligne beaucoup plus souvent ces jours-ci en raison de la pandémie, le contenu sur les médias sociaux peut avoir beaucoup plus d'impact qu'un seul discours, a déclaré Ginny Roth, car être un acteur puissant au Parlement ne se traduit pas nécessairement par des votes lors d'élections générales.

«Son plus grand défi est la notoriété, les gens ne savent tout simplement pas qui il est», a déclaré Ginny Roth. «Il utilise le format qui fonctionne le mieux pour les gens et qui semble être le plus accessible aux gens en ce moment : le contenu vidéo en ligne.»

Les remarques d'Erin O'Toole aux Communes seront l'occasion de donner le ton sur la façon dont il cherchera à diriger l'opposition officielle dans les mois à venir et à gagner le pays lors des prochaines élections.

«Nous allons nous opposer, et nous allons contester et demander des comptes au gouvernement», a déclaré Erin O'Toole dans une interview la semaine dernière avec La Presse Canadienne. «Mais nous allons également offrir une vision contrastée.»

Les conservateurs d'Erin O'Toole se sont prononcés rapidement contre le discours du Trône la semaine dernière, affirmant qu'il n'allait pas assez loin pour offrir un soutien aux Canadiens touchés par la pandémie. Le Bloc québécois a déclaré qu'en l'absence d'un plan du gouvernement fédéral pour transférer des milliards de plus pour les soins de santé aux provinces, il n'est pas sûr de pouvoir l'appuyer non plus.

Mais le NPD a maintenant déclaré que si ses revendications pour un filet de sécurité plus fort face à la COVID19 figuraient dans le nouveau projet de loi d'aide financière qui sera présenté aux Communes cette semaine, ils appuieraient probablement le discours du Trône.

Le projet de loi vise à remplacer la Prestation canadienne d'intervention d'urgence, qui a donné 500 $ par semaine à près de neuf millions de Canadiens au début de la pandémie pour aider ceux qui avaient perdu leur emploi.

La nouvelle aide devra offrir le même montant — une des conditions du NPD — via le programme d'assurance-emploi.

Il y aura également une nouvelle prestation canadienne de rétablissement temporaire pour ceux qui ne sont pas admissibles à l'assurance-emploi ainsi qu'une prestation de congé de maladie et une autre prestation pour ceux qui doivent rester à la maison pour s'occuper d'une personne à charge qui tombe malade ou qui doit s'isoler.

Le NPD n'a pas encore dévoilé les améliorations qu'il a réussi à obtenir des libéraux en ce qui concerne la partie du projet de loi relative aux congés de maladie.