Le candidat à la mairie de Cowansville Réjean Lehoux remettrait en question les ententes de services avec les municipalités voisines advenant leur manque de collaboration pour réduire l'apport de sédiments dans le lac Davignon.

Envasement du lac Davignon: Lehoux semonce les municipalités voisines

Les municipalités de Lac-Brome, Sutton et Dunham devront faire des efforts pour réduire l'arrivée de sédiments dans le lac Davignon, estime Réjean Lehoux. Si elles ne se montrent pas collaboratrices, le candidat à la mairie de Cowansville lance une mise en garde : il pourrait mettre fin à des ententes de services dont elles profitent.
« On a des responsabilités pour notre lac, mais elles doivent aussi faire leur part », soutient-il en entrevue à La Voix de l'Est. « Quand deux parties ne peuvent s'entendre, parfois, on doit employer des moyens plus durs », explique-t-il. « Ça peut être un arrêt concerté de services », a-t-il indiqué.
La Ville de Cowansville est signataire de plusieurs ententes de services avec les trois municipalités concernées par la santé du lac Davignon, dont le bassin versant s'étend sur leur territoire. Elles concernent l'utilisation d'infrastructures de sports, comme l'aréna et la piscine, la bibliothèque ainsi que l'inscription aux activités de loisirs de la Ville.
M. Lehoux appelle à une plus grande collaboration des trois municipalités pour sauvegarder le lac Davignon, aux prises avec un problème d'envasement. « Ce n'est pas d'hier que ça presse pour le lac Davignon. C'est un lac artificiel. Dans une centaine d'années, il sera complètement recouvert. Il faut provoquer des discussions pour trouver des solutions », dit-il.
Le candidat s'est étonné que ses deux adversaires, Corinne Labbé et Sylvie Beauregard, fassent de la protection du lac un enjeu électoral. Il y voit de l'opportunisme de leur part. « Elles sont dans le conseil depuis quelques années et n'ont rien fait pour le lac. Et maintenant, le lac est devenu d'une importance internationale. C'est ça, de l'électoralisme. »
Mme Labbé s'est engagée vendredi à lancer des travaux au printemps pour réduire l'apport de sédiments dans le lac. Elle a de plus promis de convaincre le conseil municipal de hausser le budget annuel du comité de sauvegarde­ du lac Davignon.
Notons toutefois que Mme Beauregard­ n'a pas encore dévoilé le volet environnement de son programme électoral.
Peu de questions
M. Lehoux fait campagne de manière plus intensive depuis quelques semaines. Il a déjà frappé à une centaine de portes. Dimanche, il a fait campagne dans le secteur des rues Jean-Paul-Lemieux, Québec­ et la montée Mooney, où il a pu échanger­ avec des citoyens.
Les électeurs ont plusieurs doléances, a-t-il dit, mais peu l'ont questionné sur des enjeux politiques municipaux. Il a été question de la vitesse des automobilistes dans les rues, de l'état de celles-ci, des services de Postes Canada et des dangers de s'engager ou de traverser le boulevard Jean-Jacques-Bertrand­ (route 139) à partir de la rue Beaumont.
Le candidat Lehoux dévoilera les éléments de son programme électoral dans les prochains jours.