Aucune accusation ne sera déposée contre le mauvais plaisantin.

Enfant abordée par un ado: une mauvaise blague

L’individu recherché pour avoir approché une fillette dans la cour de l’école de l'Assomption, la semaine dernière à Granby, s’est livré aux policiers. L’enquête démontre qu’il s’agit d’une mauvaise blague.

L’adolescent de 16 ans s’est présenté de son propre chef au poste de police le 8 décembre, soit le lendemain de la médiatisation de l’avis de recherche. Il avait lu l’avis en question dans les médias sociaux. 

Les parents de la fillette avaient alerté les policiers après qu’elle eut été abordée par un adolescent alors qu’elle se trouvait dans l’enceinte de la cour de l’école de l'Assomption. Il lui avait offert des bonbons. Elle avait refusé avant de prendre la fuite.

La jeune fille a fourni une description du suspect ainsi que celle de la jeune femme qui l’accompagnait.

L’adolescent a admis qu’il s’agissait d’une mauvaise blague qu’il avait faite en compagnie de sa copine âgée de 14 ans. «Aucune accusation ne sera déposée», a confirmé Guy Rousseau, porte-parole du Service de police de Granby. 

Enquête close

Par ailleurs, les policiers ont fermé leur enquête dans l’affaire d’une autre fillette qui avait raconté avoir été abordée par un homme le jour de l’Halloween, près de l’école Saint-Eugène à Granby. «La jeune fille a été rencontrée par les enquêteurs et des intervenants spécialisés. L’enquête est close puisque l’histoire est non fondée», explique M. Rousseau.