Il ne restait qu'un tas de débris du bâtiment résidentiel en fin d'avant-midi, samedi.

Encore un incendie suspect à Farnham

Pour la deuxième fois en moins de 24 heures, un incendie d'origine suspecte s'est déclaré au centre-ville de Farnham, samedi matin.
Les pompiers ont été appelés vers 4 h 30, alors qu'un bâtiment résidentiel de la rue Saint-Joseph était la proie des flammes. « C'était un genre de grange, qui était recouverte de bois. Quand on est ar­rivés, c'était déjà un embrasement généralisé », raconte Patrick Morin, chef des opérations au service de sécurité­ incendie de Farnham. 
En fin d'avant-midi, il n'en restait plus qu'un tas de débris. « C'était un bâtiment qui contenait juste des planches. C'était de l'entre­posage résidentiel, pas commercial­ », précise­ M. Morin. 
Près de 25 pompiers ont été mobilisés afin de combattre les flammes pendant quatre heures. Soulignons que des ressources provenant d'Ange-Gardien et de Sainte-Brigide-­d'Iberville ont été ap­pelées après le déclenchement d'une alarme dans une église locale, qui s'est finalement avérée non fondée. Les renforts se sont ensuite rendus dans la rue Saint-Joseph. 
La SQ enquête
Certains éléments laissent croire que l'incendie serait d'origine criminelle. « Le bâtiment n'était pas beaucoup utilisé, il n'était pas lié électriquement », rapporte le chef aux opérations. L'enquête a donc été transférée à la Sûreté du Québec­. Le porte-parole Daniel Thibodeau n'était pas en mesure d'offrir plus de détails, en fin d'après-midi dimanche. 
Rappelons qu'un autre incendie suspect avait rasé un entrepôt commercial, vendredi midi à Farnham. Les récents événements s'ajoutent à d'autres brasiers suspects survenus au cours des derniers mois au sein de la municipalité. 
« On se demande juste quand ça va arrêter. Il ne faudrait pas qu'il y ait des blessés dans des circonstances comme ça », s'inquiète Patrick Morin.