« Les seringues usagées peuvent être rapportées dans les pharmacies où elles ont été vendues », rappelle Marlène Pawliw, de la MRC de La Haute-Yamaska.

Encore des seringues au recyclage

L’entreprise qui traite les matières recyclables de la MRC de La Haute-Yamaska, Sani-Éco, s’inquiète de voir de plus en plus de seringues usagées se retrouver dans les bacs de recyclage. La directrice des opérations s’inquiète pour la santé de ses employés qui doivent trier les matières recyclables.

« Le problème, ce n’est pas la quantité des seringues, c’est le fait qu’on en retrouve encore », s’insurge Julie Gagné.

Mme Gagné ne mâche pas ses mots. « Il faut que les gens comprennent que c’est inacceptable de mettre des seringues au recyclage ! », fulmine-t-elle. Une aiguille pourrait facilement transpercer les gants flexibles avec lesquels travaillent les employés de Sani-Éco et transmettre de graves maladies, rappelle Mme Gagné.

Pas recyclable
« Les gens croient parfois que les seringues sont recyclables parce qu’elles sont en plastiques, mais ce n’est pas le cas », précise la coordonnatrice aux communications de la MRC de La Haute-Yamaska, Marlène Pawliw.

La MRC a été alertée par Sani-Éco afin de rappeler aux citoyens la consigne.

« Parfois les gens ne sont pas mal intentionnés et mettent les seringues dans des pots de beurre d’arachide », avance Mme Gagné. La matière est toutefois comprimée dans la benne du camion et ces objets dangereux se retrouvent mêlés au reste.

Julie Gagné se dit « sûre » que les seringues sont jetées en Haute-Yamaska puisque 80 % de la matière traitée par son entreprise provient de la MRC.

Rappel à la population
« Les seringues usagées peuvent être rapportées dans les pharmacies où elles ont été vendues », rappelle Marlène Pawliw, précisant qu’elles doivent être disposées dans un contenant approprié, celui-ci étant généralement fourni lors de l’achat. Il est également possible de les rapporter à l’hôpital et dans certains CLSC.