Dans le cas de l'événement Tough Mudder, la Ville de Bromont a calculé le taux horaire de chacun des policiers assignés, en y ajoutant les avantages sociaux. Le montant total facturé au promoteur s'élève à 1650$ pour 40heures de travail.

Encadrement policier lors d'événements: peu de factures, surtout pour les activités caritatives

La Sûreté du Québec travaille à l'élaboration d'un protocole afin d'uniformiser sa méthode de facturation pour des événements où elle offre des services d'encadrement sur le réseau routier. Dans la région, Granby et Bromont, qui possèdent leur propre service de police, une façon de faire est déjà en cours. Celle-ci prévoit dans certains cas la facturation des services et dans d'autres, non.
Même s'il n'existe pas de politique officielle, Bromont a pris l'habitude de ne pas facturer les organismes caritatifs. Une demande en ce sens doit toutefois être présentée aux élus, indique le directeur général par intérim, Richard Joyal. «Lorsque c'est pour des événements à but non lucratif qui sont faits par des organismes, le conseil adopte une résolution pour offrir l'encadrement des services policiers», dit-il.
La situation est différente lorsqu'il s'agit d'un promoteur privé. Dans ce cas, le tarif appliqué pour les services policiers est établi notamment en fonction des coûts réels encourus. Des frais administratifs de 15% s'ajoutent à la facture.
M. Joyal cite en exemple l'événement sportif Tough Mudder, qui s'est déroulé récemment. La Ville a calculé le taux horaire de chacun des policiers assignés, en y ajoutant les avantages sociaux. Le montant total facturé au promoteur s'élève à 1650$ pour 40heures de travail.
Tous les détails dans notre édition de mercredi