D’ici 2035, Québec souhaite que tout près d’un véhicule sur trois sur les routes de la province, c’est-à-dire un million et demi de voitures, carbure à l’électricité ou soit hybride-branchable, le tout pour diminuer grandement l’émission de gaz à effet de serre.
D’ici 2035, Québec souhaite que tout près d’un véhicule sur trois sur les routes de la province, c’est-à-dire un million et demi de voitures, carbure à l’électricité ou soit hybride-branchable, le tout pour diminuer grandement l’émission de gaz à effet de serre.

En route vers l'électrification des transports

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Plus tôt cette semaine, le gouvernement provincial a dévoilé son intention d’interdire la vente de véhicules neufs à essence au Québec à compter de 2035, une mesure incluse dans son Plan pour une économie verte. Ambitieux, trop tôt ou trop tard ? Nous avons posé la question à plusieurs intervenants.