Des dizaines de cyclistes sont attendus les 9 et 10 mars au CNCB dans le cadre du premier «Spin-o-drome».

En route vers le « Spin-o-drome »

Comment faire bouger les gens tout en amassant des fonds pour le projet de vélodrome couvert ? C’est de cet objectif qu’est née l’activité-bénéfice « Spin-o-drome », qui permettra aux participants de se défouler pour la cause les 9 et 10 mars. Un projet qui devrait faire des petits à travers la province. C’est du moins le souhait de l’équipe du Centre national de cyclisme de Bromont (CNCB).

« On veut que les gens embarquent dans notre campagne de financement. En donnant de l’argent, mais aussi en bougeant, en faisant le sport qu’ils aiment. Et on croit que le “Spin-o-drome” nous permettra de mobiliser des gens vraiment partout », a indiqué l’entraîneur-chef du CNCB, Patrick Chartrand.

Jusqu’ici, quatre à cinq centres de cyclisme ont confirmé leur participation à l’événement, qui se déroulera de 9 h à 17 h, par vagues de 50 minutes. Chaque participant devra débourser 30 $ et aura le choix de rouler avec son propre vélo de route ou d’emprunter un de ceux qui seront fournis par le CNCB. Vingt-cinq dollars sur chaque inscription iront au projet de vélodrome. Les organisateurs espèrent amasser 10 000 $ grâce à cette initiative, qui en est à sa première mouture.

Les résultats seront comptabilisés selon trois critères : le plus grand nombre de tours de piste de 250 mètres, la plus haute puissance instantanée (Peak Power Watts) et le meilleur temps par kilomètre. Les gagnants seront dévoilés le 11 mars à midi.

Le cap vers l’objectif

Outre l’aide de Québec via une subvention de 4,5 millions de dollars, la municipalité de Bromont s’est engagée à soutenir l’initiative à la hauteur de deux millions. De plus, 500 000 $, provenant principalement du secteur privé, avaient été récoltés avant le lancement en septembre dernier de la campagne de financement, visant à amasser les trois millions restants.

L’objectif du CNCB est d’obtenir un demi-million du public. Jusqu’ici, la collecte de sociofinancement a permis de recueillir plus de 100 000 $. Québec Philanthrope chapeaute l’aspect technique de la campagne. L’organisation remettra notamment les reçus aux fins d’impôts.

Si tout se déroule comme prévu, la construction du nouveau vélodrome intérieur commencerait dès l’automne 2019. Le bâtiment serait opérationnel en 2020, prêt pour le « nouveau cycle olympique » dans la foulée des Jeux de Tokyo.

Le projet se veut en fait une mise à niveau de l’ensemble des infrastructures du Centre national. La première étape consiste à mettre un toit sur la piste des Jeux olympiques d’Atlanta de 1996, rapatriée à Bromont au tournant des années 2000. Il s’agit du seul vélodrome au Québec actuellement.

En plus de l’ovale de 250 mètres, dont la surface sera remise à neuf, deux gymnases multisports (volleyball, tennis, trampoline et gymnastique, entre autres), une salle de formation et une piste d’athlétisme de 200 mètres doivent être aménagés dans le vaste immeuble. La tenue de foires commerciales et de congrès figure également dans le plan d’affaires. Tout un volet de recherche et développement aux niveaux médical et scientifique doit aussi voir le jour.

Pour en savoir plus à propos du projet, consultez le site velodromebromont.ca.