Le groupe Thirion-Beauregard, composé des frères Philippe et Daniel Thirion, originaires de Sherbrooke, ainsi que de Louis Beauregard, de Sutton, offre 7 millions $ pour acquérir la station de ski Mont Sutton. Leur offre est supérieure à celle déposée le mois dernier par un autre groupe d'acheteurs.

Surenchère pour Mont Sutton

Nouveau rebondissement dans la vente de Mont Sutton. Un groupe d'investisseurs a déposé jeudi une offre d'achat supérieure à celle déposée le mois dernier par un autre groupe d'acheteurs dans lequel figure notamment l'actuel directeur général de la station de ski, Jean-Michel Ryan.
<p>Ce n'est pas la première fois que Louis Beauregard manifeste de l'intérêt pour la station de ski Mont Sutton. Il a fait des démarches en 2012 avec son frère Alex pour l'acquérir, mais la transaction avait cependant avorté.</p>
Le groupe Thirion-Beauregard, composé des frères Philippe et Daniel Thirion, originaires de Sherbrooke, ainsi que de Louis Beauregard, de Sutton, offre 7 millions$ pour acquérir la station, ce qui dépasse le prix initialement proposé.
Ce n'est pas la première fois que Louis Beauregard manifeste de l'intérêt pour la station de ski. Il a fait des démarches en 2012 avec son frère Alex pour l'acquérir. La transaction a cependant avorté. Les deux frères ont entrepris des démarches judiciaires l'automne dernier pour obtenir réparation.
«Cet investissement nous intéresse. On est des jeunes entrepreneurs. On a une vision pour la montagne. On pense qu'on peut faire du développement à long terme», a affirmé le président du groupe, Philippe Thirion.
Offre solide
Pour l'heure, le groupe Thirion-Beauregard dit n'avoir eu aucune discussion avec la famille Boulanger, propriétaire de Mont Sutton.
«On devait déposer une offre pour pouvoir discuter avec les actionnaires majoritaires. On s'est assuré d'avoir une offre solide et bien fondée. On attend maintenant de leurs nouvelles pour discuter», affirme Philippe Thirion, qui oeuvre comme fiscaliste dans une firme montréalaise de comptables.
L'offre du groupe Thirion-Beauregard survient alors que les actionnaires du Mont Sutton doivent se réunir le 8 mars prochain pour se prononcer sur l'offre déposée le mois dernier par Jean-Michel Ryan, Sylvain Gervais (des Entreprises Larry) et Pierre Chesnay (ex-membre de la haute direction d'Uni-Sélect.)
La transaction est sujette à certaines conditions de clôture, dont le vote favorable des actionnaires minoritaires.
L'offre déposée par Jean-Michel Ryan s'élève à 4,3 millions$, soit 2,8 millions$ pour la station et ses équipements et 1,5 million$ pour le remboursement d'une dette.
«La balle est dans leur camp»
Philippe Thirion dit pour sa part offrir «5,3 millions$ pour Ski Sutton Inc. et 1,7 million$ pour les autres entreprises propriétés des actionnaires majoritaires», pour un total de 7 millions$.
«On espère que ça va être bien reçu. La balle est dans leur camp», dit M. Thirion.
Comme l'a fait le groupe de Jean-Michel Ryan, celui de Philippe Thirion dit par ailleurs vouloir négocier une entente avec Conservation de la nature Canada pour lui permettre d'acquérir une partie des terrains du secteur du Dos d'orignal dans la montagne.
«Nous voulons faire de cette montagne un lieu attrayant et qui offre une expérience unique, durant toute l'année, à tous les visiteurs. Le déploiement de notre plan stratégique nous permettra d'offrir plus d'emplois pour la population de Sutton, plus de retombées économiques pour les commerçants et les artisans de la communauté et plus de revenus pour la ville de Sutton», soutient M. Thirion.