Steven Neil

Steven Neil reprend du service à Brigham

L’ancien maire de Brigham, Steven Neil, a convaincu ses concitoyens de le reporter une nouvelle fois au pouvoir. Il revient à l’hôtel de ville par la grande porte après quatre ans d’absence.

M. Neil l’a emporté de façon décisive, obtenant 57,81 % des voix, loin devant la conseillère sortante Danielle Cardin Pollender­ (22,21 %) et le maire sortant Normand Delisle (19,98 %).

M. Neil croit que le fait d’avoir été maire de la municipalité durant 14 ans explique en bonne partie sa victoire. « Les gens me connaissaient déjà. Je pense que le fait que je me sois retiré de mon plein gré, en bons termes et en laissant la ville en bon état a aussi pesé dans la balance. Cela a fait en sorte qu’ils étaient prêts à m’accueillir à nouveau. »

Il admet toutefois que cette course triple aurait pu se solder par des résultats plus fragmentés. « Dans une bataille à trois, on ne sait jamais ce qui peut arriver », dit-il, heureux du dénouement.

Steven Neil compte s’attaquer sans tarder à l’état des finances, à la mise en condition des routes de gravier et au dossier du Centre de la petite enfance. « Je veux voir avec le CPE s’ils ont regardé la possibilité de s’installer dans le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle (CRDI)... Je pourrais faire le lien entre les deux. »

À la table, M. Neil retrouvera deux de ses anciens conseillers municipaux, Daniel Meunier et Réjean Racine. La nouvelle équipe sera également formée des conseillers sortants Philippe­ Dunn et Gisèle Thériault­, de même que de Stéphanie Martin-Gauthier et de Mireille Guay.