La CDC de Brome-Missisquoi a tenu un point de presse pour présenter la lettre envoyée aux quelque 200 candidats à l’élection municipale.

Sensibiliser les futurs élus aux enjeux communautaires

La Corporation de développement communautaire (CDC) de Brome-Missisquoi profite de la campagne électorale pour sensibiliser les futurs élus à divers enjeux communautaires et à l’importance du travail sur le terrain de ses organismes membres.

Depuis la mi-octobre, la Corporation a fait parvenir, via les 21 municipalités de Brome-Missisquoi­, une lettre à tous les candidats aux postes de maires et de conseillers de ce territoire. 

La missive interpelle les candidats sur leur stratégie pour « renforcer la collaboration et le soutien du milieu municipal envers le milieu communautaire » de même que pour soutenir les familles et les aînés de Brome-Missisquoi. On leur demande de s’engager à soutenir davantage les organismes dans leur lutte contre les préjugés face à la pauvreté et l’exclusion sociale, de même que pour enrayer la problématique régionale d’insécurité alimentaire. Enfin, on les interroge sur les actions à poser pour amener une plus grande transparence au sein des conseils municipaux et pour encourager la participation citoyenne dans leur municipalité.

Partenaires

En interpellant les prétendants aux hôtels de ville de la sorte, la CDC souhaitait également leur rappeler sa présence et les inviter à travailler ensemble dans l’atteinte d’objectifs communs. « Nous considérons que le milieu municipal peut être un précieux allié du milieu communautaire afin de l’aider à soutenir les personnes les plus vulnérables de nos communautés », a fait valoir la présidente de la CDC, Isabelle­ Tardif, lors d’un point de presse tenu lundi matin dans les bureaux de l’organisme pour présenter­ l’initiative. 

« Ce soutien peut prendre plusieurs formes, notamment via des exemptions de taxe, le soutien financier au loyer, la participation à des campagnes locales portant sur des enjeux sociaux, ainsi que la mise en place de politiques locales qui favorisent l’inclusion sociale, la lutte contre les préjugés et la participation citoyenne inclusive », a-t-elle ajouté.

« Étant donné que nous travaillons régulièrement sur des projets de développement local et territorial avec les autres acteurs politiques, institutionnels et socioéconomiques du territoire sur une diversité de projets, nous avons voulu connaître leur vision et leurs engagements sur ces enjeux », a fait savoir l’agent de liaison à la CDC, Nicolas Gauthier.

Peu de réponses

Un peu plus de 200 candidats ont reçu copie de la lettre au cours des deux dernières semaines. La CDC confirme avoir reçu « moins de dix réponses », et aucune venant d’un candidat ou d’une candidate à la mairie d’une municipalité.

Bien qu’il aurait aimé en recevoir davantage, l’organisme n’est néanmoins pas déçu, a nuancé M. Gauthier, lors d’un entretien téléphonique, mardi. « Notre objectif était de faire connaître nos préoccupations », dit-il.