Paul Sarrazin

Sarrazin réélu avec une forte majorité

Paul Sarrazin dirigera à nouveau la municipalité de Sainte-Cécile-de-Milton pour les quatre prochaines années. Le maire sortant a été réélu dimanche soir avec une confortable avance, lui qui a récolté 60,3 % des voix.

Ses deux adversaires, Germain Gévry et Steve Roy, ont mordu la poussière, n’ayant obtenu respectivement que 27,7 % et 11,9 % des votes. Ils ont ainsi échoué dans leur tentative de déloger M. Sarrazin qui amorcera son quatrième mandat à la tête de Sainte-Cécile.

« Je suis soulagé, a admis d’emblée M. Sarrazin quelques instants après le dévoilement des résultats. J’ai toujours dit: se faire élire, c’est une chose, mais le plus gros, c’est de se faire réélire, surtout quand tu fais face à deux adversaires. »

Ce dernier a été élu avec 441 voix, soit 238 votes de plus que Germain Gévry. Seulement 87 personnes ont accordé leur confiance à Steve Roy. Une forte majorité, que M. Sarrazin perçoit comme un bel appui des Miltonnais.

« En réalité, une élection, c’est une note sur notre bulletin des quatre dernières années. Les gens ont exprimé haut et fort qu’ils étaient satisfaits de notre travail. Ça nous donne une bonne dose d’énergie pour entreprendre le prochain mandat. Je dis merci à l’ensemble des citoyens qui ont reconnu le travail qu’on a fait et qui ont accepté de nous faire à nouveau confiance », a confié M. Sarrazin.

Le premier magistrat de Sainte-Cécile s’est également réjoui de voir que les deux conseillers sortants, dont le siège était aussi en jeu, soit Sylvain Roy (district 2) et Johanna Fehlmann (district 3), ont également été réélus avec de bonnes avances.

« C’est un beau message qu’on a eu ce soir. Toute l’équipe de conseillers qui était déjà en place a été réélue avec une majorité similaire à la mienne. Ça montre qu’ils sont contents du travail qu’on a fait », a indiqué M. Sarrazin.

« Le vrai défi, il commence demain et il s’agira de répondre aux attentes des gens en livrant la marchandise lors des quatre prochaines années », a conclu M. Sarrazin qui a identifié la réorganisation des locaux municipaux, l’ajout de liens cyclables et l’abaissement ou le maintien du taux de taxes parmi ses priorités.

Rappelons que Paul Sarrazin avait été élu pour la première fois en 2004 pour remplacer le maire démissionnaire Gilles Martin. En 2013, M. Sarrazin avait été élu à la mairie sans opposition.