L’actualité locale en rafale

Séquestration à Granby : l’enquête transférée à la SQ

L’enquête policière visant à faire la lumière sur une histoire de séquestration survenue à Granby a été transférée aux crimes majeurs de la Sûreté du Québec. Rappelons que deux femmes, une quinquagénaire et une dans la vingtaine, se trouvaient dans une résidence de la rue Lemieux quand au moins trois suspects ont fait irruption, lundi midi. Les femmes ont été ligotées et séquestrées. Les suspects, qui étaient en possession d’au moins une arme à feu, sont repartis avec une petite somme d’argent. Les victimes ont réussi à se défaire de leurs liens pour appeler à l’aide. En raison du niveau de service, l’enquête a été transférée à la SQ mardi, mais la police de Granby poursuit sa participation dans le dossier. À ce jour, personne n’a été appréhendé relativement à cette affaire. Karine Blanchard

Arme prohibée et cannabis 

La présence suspecte d’une voiture immobilisée à une intersection au milieu de la nuit a mené à une arrestation et à des accusations criminelles pour un homme. Les patrouilleurs de la Sûreté du Québec ont vu un véhicule garé à l’angle du 1er rang et du chemin Béthel, à Sainte-Christine, dans la nuit de lundi à mardi. En interpellant la conductrice, les policiers ont constaté que son permis de conduire était sanctionné, ce qui a mené à la saisie de sa voiture et à l’émission d’une contravention. Les policiers ont aussi vu près du passager une petite quantité de cannabis et une arme prohibée. L’individu, qui devait notamment respecter un couvre-feu, a d’abord fourni une fausse identité. Les policiers l’ont alors arrêté. Après quelques heures en cellule, il a été amené devant le juge où des accusations de bris de condition, d’entrave au travail des policiers, de possession d’une arme prohibée et de possession de stupéfiants ont été déposées contre lui. Karine Blanchard

Bromont: une page Facebook dédiée aux élections

La Bromontoise Michelle Champagne a récemment mis en ligne une page Facebook à propos des élections municipales à venir. « Élections Bromont offre aux différents candidats qui aspirent à devenir représentants des citoyens bromontois le 5 novembre prochain, un espace pour promouvoir leur programme électoral, mais aussi un espace d’échanges permettant aux citoyens de soumettre leurs idées ou poser des questions aux différents candidats », a-t-elle indiqué en guise d’introduction. Jean-François Guillet