Le pénitencier de Cowansville a été plongé dans un isolement cellulaire complet, vendredi à 14 h 35.

Isolement cellulaire au pénitencier de Cowansville

Les visites ont été suspendues à l’établissement correctionnel de Cowansville, vendredi, et le seront toujours samedi. Le pénitencier a été plongé dans un isolement cellulaire complet, vendredi à 14 h 35, pour permettre au personnel de passer les lieux au peigne fin et trouver tout objet interdit ou non autorisé, comme de la drogue.

« Habituellement, quand on fait un isolement cellulaire, c’est parce qu’on craint pour la sécurité des employés ou des détenus, explique Line Dumais, gestionnaire régionale des communications de Service correctionnel Canada. Dans ce cas-ci, ce qui est arrivé, c’est qu’il y a eu quelques incidents puis des perquisitions d’objets non autorisés et d’objets interdits. On a donc décidé que c’était mieux de faire un isolement cellulaire complet, le temps qu’on fasse des fouilles et qu’on puisse trouver tous les objets. »

Sans entrer dans les détails, elle confirme que le personnel est à la recherche de drogue et que les incidents sont relatifs à des substances illicites entrées dans les murs du pénitencier à sécurité moyenne.

Il n’est pas surprenant de trouver de la drogue dans un établissement carcéral, tempère Mme Dumais, même si ce n’est pas souhaitable. Les drogues trouvées dans les derniers jours ont fait craindre pour la sécurité des détenus­ et des employés.

Un isolement cellulaire pour l’ensemble des secteurs d’un pénitencier est une procédure plutôt exceptionnelle au Québec. La situation sera réévaluée samedi. Service correctionnel Canada déterminera alors si l’isolement est levé et si les visites seront permises de nouveau dimanche.