Vérification faite, il s'agit d'une grenouille verte, commune au Québec. Mais ce spécimen est atteint d'une anomalie pigmentaire.

Intrigante grenouille bleue

Le petit-fils de Jocelyne Jacob de Brigham a fait toute une découverte dans l'étang de sa grand-mère: une grenouille... bleue.
«Je suis restée surprise parce que je vais souvent à mon lac pour soigner mes poissons. Je n'ai jamais vu de grenouilles bleues-là», a laissé tomber Mme Jacob.
Ce n'était toutefois pas la première fois qu'elle apercevait une grenouille de cette couleur. Elle en a vu une semblable il y a quatre ans chez l'un de ses voisins.
«On l'a vue une fois et on ne l'a plus jamais revue», dit Mme Jacob.
Cette dernière dit avoir profité de sa nouvelle observation pour prendre la grenouille dans ses mains et la photographier. Vérification faite, il s'agit d'une grenouille verte, commune au Québec. Mais ce spécimen est atteint d'une anomalie pigmentaire.
«La coloration bleue serait due à une carence en pigments cutanés jaunes, car les grenouilles possèdent généralement des pigments bleus et jaunes qui leur procurent cette coloration verte caractéristique», a souligné Alain Mochon, responsable du service de la conservation et de l'éducation au parc national de la Yamaska.
Malgré tout, cette mutation génétique serait assez commune, selon Sébastien Rouleau, coordonnateur de l'Atlas des amphibiens et des reptiles du Québec. Une grenouille bleue du genre aurait d'ailleurs été aperçue la semaine dernière au Centre d'interprétation de la nature du lac Boivin, a dit la responsable de l'éducation de l'endroit, Laurence Cavitte.