Une cinquantaine de pompiers ont été mobilisés mardi afin de combattre un feu de broussailles ayant pris de l’ampleur sur le mont Yamaska­, à Saint-Paul-d’Abbotsford.

Incendie majeur au mont Yamaska

Une cinquantaine de pompiers ont été mobilisés mardi afin de combattre un feu de broussailles ayant pris de l’ampleur sur le mont Yamaska­, à Saint-Paul-d’Abbotsford.

Appelée en renfort, la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) indique que le brasier a été contenu vers 17 h, alors qu’il couvrait une superficie de 36 hectares. 

« Une pluie tombe présentement, ce qui aidera le travail des pompiers. Demain (mercredi) matin, 10 pompiers de la SOPFEU ainsi qu’un hélicoptère seront sur les lieux pour continuer le travail », pouvait-on lire en soirée sur la page Facebook de l’organisme. 

La SOPFEU a dépêché trois personnes et un avion-citerne sur les lieux de l’incendie, qui a touché le secteur ouest/sud-ouest de la montagne. 

Une cinquantaine de personnes ont été évacuées vers midi, mais on ne rapportait heureusement aucun blessé. 

Vers 20 h 30, la cause du brasier demeurait toujours inconnue, a indiqué Serge-André Choquette, directeur adjoint du Service de sécurité incendie de Saint-Paul-d’Abbotsford.

En cours d’après-midi, la fumée générée par les flammes s’étendait sur des dizaines de kilomètres.

Encerclés par le feu 

Selon le maire Robert Vyncke, l’incendie aurait été découvert vers 8 h 30 par des gens disposant de propriétés sur le mont Yamaska­. « Ils ont essayé de le contenir par leurs propres efforts. Mais vu la force du vent, et comme c’était vraiment un feu au sol, ils ont été encerclés à un moment donné », a raconté M. Vyncke. « Les pompiers sont très vite arrivés. Mais ils ont vu que le feu était à un endroit difficile­ d’accès. »

Les sapeurs de Saint-Paul ont donc alerté la SOPFEU ainsi que des confrères provenant d’Ange-Gardien, de Farnham, de Sainte-Brigide-d’Iberville et de Saint-Césaire. Des agents de la Sûreté du Québec étaient aussi présents afin de faciliter l’opération. 

Entièrement privé, le mont Yamaska compte près de 200 lots. « Quatre-vingt-dix-huit pour cent d’entre eux appartiennent à des acériculteurs », a précisé le maire Vyncke. Il semble d’ailleurs qu’une érablière était menacée vers 14h, alors que les flammes se trouvaient à environ 100 mètres du bâtiment. 

En cours d’après-midi, la fumée générée par le brasier s’étendait sur des dizaines de kilomètres. 

Notons que l’alimentation en électricité a été coupée dans le secteur afin de permettre des interventions aériennes de la SOPFEU. Cette interruption aurait d’ailleurs causé une panne au niveau des feux de circulation situés à l’intersection­ des routes 112 et 235. 

La SOPFEU a dépêché trois personnes et un avion-citerne sur les lieux de l’incendie.