De nombreux arbres sont tombés dans les forêts de la région et encombrent les sentiers de Bromont (photo) et de Sutton.

Des sentiers encombrés d’arbres morts

La tempête qui a plongé des milliers de personnes dans le noir, en début de semaine dernière, a aussi causé d’importants dommages dans les forêts de la région, si bien que plusieurs sentiers sont fermés, le temps de couper et de disposer des arbres qui encombrent les chemins.

C’est le cas des sentiers de vélo, de randonnée pédestre et d’équitation de Bromont. L’équipe terrain de l’organisme des Amis des sentiers de Bromont est à l’œuvre depuis la fin de la tempête pour évaluer les dommages­ et procéder au nettoyage.

« Restez vigilants ! Il y a encore beaucoup de têtes d’arbres cassées qui pendent en l’air au-dessus des sentiers et les branches continuent de tomber avec le vent », écrivait en milieu de semaine l’un des membres de l’équipe terrain sur le groupe de discussion de l’organisme. Depuis, seuls le réseau du mont Oak et le sentier la Divine ont été dégagés.

Samedi, Félix Bernard, un des deux membres de l’équipe terrain, indiquait sur le groupe Facebook des Amis des sentiers qu’une bonne partie du réseau de la montagne était praticable. Celui du mont Oak l’est depuis mardi. 

Sur le réseau de la montagne, le sentier Cirrus C5 n’a pas encore été patrouillé, ni nettoyé, et n’est par conséquent pas recommandable. Il reste encore quelques arbres sur la C1 dans la section qui longe le chemin Huntington. Au domaine du lac Gale, tout reste encore à faire. Le ménage se poursuivra lundi.

52 km à nettoyer

La situation est similaire au Parc d’environnement naturel de Sutton, où on appelle à la prudence. 

« La tempête a eu un effet désastreux sur les sentiers, indique-t-on sur le site Web du parc nature. Comme elle coïncide avec la fin de la saison des aménagistes, nous en aurons pour des jours, voire des semaines, avant de finir de nettoyer nos 52 km des branches et des arbres tombés en travers des sentiers. De plus, nombre d’arbres et de branches n’ont pas fini de tomber et sont en équilibre instable en travers des sentiers. Pour votre sécurité, nous vous conseillons d’aller marcher ailleurs, le temps que le nettoyage soit complété. [...] Si vous ne pouvez vous empêcher de marcher dans nos sentiers, merci de bien regarder où vous mettez les pieds. »

Une journée de ménage des sentiers autour du Round Top et du lac Spruce était initialement prévue samedi pour ramasser les déchets laissés aux abords des sentiers par des visiteurs négligents, mais l’aide des bénévoles a aussi été requise pour aider à ouvrir la voie à nouveau. Le P.E.N.S. invitait les volontaires à venir armés de sciottes et de gros sécateurs et de gants de travail. Au final, en plus des sacs remplis, une partie du travail a été réalisé. Les scies à chaîne étaient interdites pour des raisons légales et de sécurité.

« Ça a avancé, dans le sens où le sentier du Round Top est déblayé au complet, indique par téléphone la directrice du P.E.N.S., Patricia- Lefèvre. [Le sentier] Village--montagne aussi est déblayé. Ça va être vraiment long. Avec les règles de la CSST, il faut que ce soit des gens qui ont reçu la formation pour utiliser la scie à chaîne. On a 10 %
peut-être de fait sur les 52 km. »

Sur certains sentiers, il est plus facile de contourner les arbres tombés, ajoute Mme Lefèvre. Cependant, dans d’autres, ça ne passe tout simplement plus, comme dans le sentier l’Entre-Deux.

Puisque les aménagistes ont leur saison dans le corps, elle songe à octroyer un contrat pour poursuivre le travail et aider le chef aménagiste.

Les sentiers du parc des Montagnards, à Shefford, ont été rouverts ce week-end.

Le Parc d’environnement naturel de Sutton a été victime de vandalisme et devra remplacer des affiches représentant la carte des sentiers.

Vandalisme

Comme si ce n’était pas suffisant, le P.E.N.S. a été victime de vandalisme et devra remplacer des affiches représentant la carte des sentiers. Durant la dernière fin de semaine du Festival d’automne, les cartes aux intersections les plus achalandées ont été brisées. 

Non seulement il y aura des frais, mais aussi de l’attente avant de pouvoir recevoir les nouvelles cartes grand format. « On les avait mises pour orienter les gens. C’est quelque chose de gratuit et de vraiment stupide, déplore Mme Lefèvre. Ce n’est pas la première fois que ça nous arrive. »

L’an dernier, la pancarte du Round Top ancrée dans le roc avait été littéralement arrachée et passée par-dessus le belvédère. En redescendant, les vandales avaient aussi démoli tous les escaliers.