« Ç’a été une expérience incroyable de vous servir », a dit le maire Arthur Fauteux aux citoyens présents à sa dernière assemblée du conseil de Cowansville.

Dernier tour de piste du maire Fauteux

Près de 19 ans après sa première élection à la mairie, Arthur Fauteux a présidé mardi soir sa dernière assemblée du conseil de Cowansville. Il restera en poste jusqu’au 5 novembre, soit lorsque les électeurs choisiront son ou sa successeur.

Au terme d’une soirée pleine d’émotion, M. Fauteux a terminé non pas en dressant un bilan de sa longue carrière municipale, mais en distribuant des remerciements. D’abord à son épouse, Pierrette Paradis.

Il a parlé de « l’appui indéfectible » qu’elle lui a accordé durant les 27 années où il a occupé un poste électif à Cowansville, de son amour pour la Ville, pour ses citoyens. Il a pu relever les défis de sa fonction parce qu’elle « a assuré l’intendance à la maison, avec les enfants », a-t-il illustré, parlant d’une réelle abnégation­ de sa part.

Le vétéran maire, qui est âgé de 70 ans, a ensuite remercié les employés de la Ville pour leur dévouement. Il a fait de même avec la direction générale, parlant d’une « équipe jeune, engagée, pleine de vie ».

Aux citoyens, nombreux dans la salle du conseil, M. Fauteux a dit merci de l’avoir appuyé toutes ces années, de lui avoir fait confiance en lui confiant les rênes de la Ville. « Ç’a été une expérience incroyable de vous servir. »

Puis il a parlé des conseils qu’il a présidés, du désir de chacun des élus d’amener la Ville plus loin, et ce, parfois durant des périodes plus difficiles. « Servir les citoyens, c’est normal que ça accroche des fois. Mais qu’une équipe fasse les arbitrages pour la collectivité, surtout en cette ère d’individualisme, c’est important pour avancer. Et c’est ce qu’on a fait ensemble », a-t-il mentionné.

Cowansville est une ville prospère économiquement et socialement, affirme le maire Fauteux. Il explique cette réussite par l’étroite collaboration entre les élus, les employés et les citoyens. « Ce n’est pas ce que nous avons, mais ce que nous apprécions qui mesure le bonheur », a-t-il philosophé.

Un évènement spécial est prévu le jeudi 19 octobre à l’hôtel de ville pour rendre hommage à M. Fauteux­. Il s’agit d’une initiative des employées de la Ville. Les citoyens sont invités à venir rencontrer­ le maire, de 16 h à 19 h.

Départ de Charbonneau

Vieil allié du maire Fauteux, Michel Charbonneau a tiré mardi soir un trait sur une carrière de 23 ans à la table du conseil. Le conseiller du quartier Bruck était soulagé d’en faire l’annonce aux citoyens. « Je m’en vais chez nous et je vais mettre mes pieds sur la tablette du poêle. Je rentre à la maison ; ma femme va être contente », a-t-il lancé tout sourire.

M. Charbonneau a connu une année 2016 pénible, selon ses propres mots. Son talon droit l’a fait beaucoup souffrir. Une infection inexpliquée a nécessité trois interventions chirurgicales. « Quand tu es chez toi et que tu pleures tellement ça fait mal… Ça n’a vraiment pas été facile. Mais maintenant, je vais être libre. Je vais pouvoir enfin écouter District 31 », a-t-il dit en entrevue à la fin de l’assemblée.